Une centaine d’écoles flamandes enseigneront des matières en langue étrangère

Un nombre croissant d’écoles en Flandre proposent à leurs élèves des cours donnés dans une langue étrangère. Dès la rentrée du 3 septembre, une vingtaine d’écoles supplémentaires enseigneront ainsi des matières - comme l’histoire, l’informatique, l’économie ou la géographie - dans une autre langue que le néerlandais. Il s’agit en général du français, de l’anglais ou l’allemand. Au total, 101 écoles néerlandophones proposeront ainsi des cours en langue étrangère, a précisé la ministre flamande de l’Enseignement. Hilde Crevits (CD&V) estime que "l’enseignement plurilingue est une valeur ajoutée "

L’enseignement plurilingue est pratiqué depuis le 1er septembre 2014 dans des écoles néerlandophones, selon le programme Content and Language Integrated Learning (CLIL). Il y a quatre ans, 24 écoles s’étaient immédiatement lancées dans l’aventure en proposant certaines matières données dans une autre langue que le néerlandais.

Cette méthode confère une valeur ajoutée à l’enseignement : tout en apprenant une matière nouvelle, les élèves améliorent leurs connaissances dans une langue étrangère. Une étude menée par l’inspection démontre que cette méthode est couronnée de succès. Elle améliore la confiance en eux des élèves, qui osent ainsi davantage s’exprimer en français, anglais ou allemand. Ce sont en effet là les langues dans lesquelles ces matières sont le plus souvent données dans les écoles néerlandophones qui prennent part au programme.

L’étude démontre en outre que les facultés de concentration et la motivation à l’apprentissage des élèves augmentent également chez les enfants prenant part au programme CLIL. "De bonnes connaissances et compétences linguistiques représentent un avantage sur le marché de l’emploi et pour des études supérieures", estime la ministre flamande de l’Enseignement.

"Il est positif qu’un nombre toujours croissant d’écoles prennent part à ce programme", souligne Hilde Crevits (photo). D’ici 10 jours, une vingtaine d’écoles néerlandophones supplémentaires se joindront au programme CLIL, pour atteindre un total de 101 écoles participantes.

C’est en Flandre occidentale qu’elles sont le plus nombreuses (34), mais aussi en Flandre orientale (30). Elles sont une quinzaine en province anversoise, onze dans le Limbourg, neuf en Brabant flamand et deux seulement en Région bruxelloise. Les trois matières les plus souvent enseignées en langue étrangère dans les écoles flamandes sont l’histoire, la géographie et l’initiation socio-économique ou l’économie d’entreprises.

Jasper Jacobs