L'Holocauste en B.D. pour une exposition temporaire à Malines

La "Kazerne Dossin" de Malines accueillera à la rentrée l'exposition "Shoah et B.D.". Si le cinéma a souvent mis en scène cette sombre époque de l'Histoire, le Neuvième Art l'a brossé en cases. Mêlant réalité et fiction, la bande dessinée s'est emparée de la Shoah depuis les années septante. Prudence, erreurs et tâtonnements, mais aussi génie s'illustreront du 17 septembre au 22 avril 2019 dans l'ancien camp de transit malinois, reconverti en mémorial et centre de documentation sur l'Holocauste.

Comment traduire la Shoah en images? Comment appréhender un thème à ce point chargé? Quelle est la place des témoins et de la mémoire dans la BD? Ce sont quelques-unes des questions sur lesquelles se penche cette exposition temporaire.

L'auteur et illustrateur américain Art Spiegelman, nés de parents juifs rescapés des camps de concentration, y tient une place de choix avec son célèbre récit de transmission "Maus", pour lequel il a été récompensé en 1992 par un Prix Pulitzer spécial. Le prodige du crayon y entremêle deux époques: la sienne dans le New York des années '70 et le récit de son père Vladek, qui débute au milieu des années '30.

Des dessinateurs parfois moins connus, comme Horst Rosenthal, Will Eisner, Jim Kaliski, Osamu Tezuka, ou encore Joe Kubert, apportent également leur touche entre romans graphiques, comics et autres strips. Des conférences, débats et ateliers pour jeunes et adultes viennent compléter l'exposition en abordant des thèmes tels que le génocide et les droits de l'Homme.

Conçue et présentée l'année dernière au Mémorial de la Shoah à Paris, la rétrospective propose en outre un volet belgo-néerlandais inédit. Le public peut ainsi y (re)découvrir les oeuvres du caricaturiste belgo-israélien Michel Kichka, de l'auteur flamand Marc Verhaegen (notamment connu pour avoir collaboré à la série Bob et Bobette) et de l'illustrateur limbourgeois Marvano.