Un policier tué lors d’une intervention à Spa, un suspect a été appréhendé

Un agent de la zone de police des Fagnes a été abattu la nuit dernière à Spa alors qu'il procédait à un contrôle routier. Un suspect, un Néerlandais d'une trentaine d'années, a été appréhendé ce dimanche. 

Le policier de 38 ans de la zone de police Fagnes a été abattu dimanche vers 02h00 du matin avenue Reine Astrid alors qu'il procédait à un contrôle routier, en compagnie d'un autre agent. Trois personnes étaient à bord du véhicule contrôlé d'où sont partis le ou les tirs mortels.

L'hélicoptère médicalisé a été appelé mais n'a pas pu intervenir pour sauver les jours de la victime. Le périmètre a été quadrillé dans le centre-ville de Spa, et la police fédérale a déployé un hélicoptère qui survolait encore la région dimanche à l'aube

Dans un communiqué commun, le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur évoquent un "contrôle routier". La cabinet de Jan Jambon avait précédemment parlé d'une intervention sur une "dispute". "Il faudra faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame", affirme Charles Michel, cité dans le communiqué.

Un suspect interpellé

Le paquet de Liège a annoncé qu'un suspect, Ivo T., âgé d'une trentaine d'années, avait été interpellé en matinée à Spa alors qu'il était recherché depuis 2 heures du matin pour son implication dans la fusillade.

Selon les premiers éléments d'enquête, un groupe de Hollandais a été refoulé à l'entrée d'un café de Spa. La police a été appelée à la suite de cette altercation et une patrouille a réalisé le contrôle d'un véhicule dans lequel le groupe se serait engouffré.

D'après le parquet de Liège, le policier a été abattu par un des passagers du véhicule. Le conducteur a, lui, déjà été entendu par les enquêteurs. Sous le choc, il n'a pas pu donner de précision sur l'identité du tireur, la scène s'étant passée dans son dos.

"Des devoirs d'enquête sont actuellement réalisés concernant la personne interpellée, laquelle sera entendue dans l'après-midi. Nous ne pouvons pas à ce stade confirmer qu'il s'agisse bel et bien du tireur", précise le parquet de Liège.

Le policier, qui faisait équipe avec la victime, a répliqué et pourrait également avoir blessé le trentenaire hollandais.

Le roi Philippe sur place

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, suivi du roi Philippe, se sont rendus vers 15h15 au commissariat de police de Spa.

Le bourgmestre de Spa,  Joseph Houssa, et le gouverneur de la Province Hervé Jamar étaient également présents au commissariat devant lequel un bouquet de fleurs blanches a été déposé en hommage à la victime. "C'est très important de recevoir un tel soutien dans des moments aussi difficiles. La police, c'est une grande famille", a indiqué Joseph Houssa, qui n'a fait aucun commentaire quant à l'évolution de l'enquête.

Les policiers fédéraux, qui assurent la sécurité lors du Grand Prix de Francorchamps, ont aussi rendu hommage à leur collègue en respectant une minute de silence.