Belkacem, des hooligans ou l'accident ferroviaire à Louvain: l’année judiciaire s’annonce chargée en Flandre

Plusieurs visages connus reviendront dans l'actualité judiciaire cette année en Flandre. Parmi ceux-ci, Fouad Belkacem, André Gyselbrecht ou encore Jérôme Piqueur. Une quarantaine de hooligans, le conducteur du train qui a déraillé à Louvain l'an dernier ou encore "Dodo la Saumure" comparaîtront également en justice. Voici un aperçu des principaux procès à venir au nord du pays, province par province.

Anvers

Le 10 septembre à Anvers, l'ex-colonel Roger Housen et quatre militaires comparaîtront devant le tribunal correctionnel pour entrave méchante à la circulation et association de malfaiteurs. En mai 2017, ils auraient provoqué intentionnellement des embouteillages monstres afin de protester contre le matériel obsolète de l'armée.

Le 25 septembre, la cour d'appel se prononcera sur la demande du parquet général de déchoir Fouad Belkacem de sa nationalité belge. Celui qui fut à la tête de Sharia4Belgium a été condamné en 2016 à 12 ans de prison comme dirigeant d'une organisation terroriste. Pour le parquet, il représente une menace permanente pour la sécurité publique et a sérieusement manqué à ses obligations de citoyen belge.

Le 22 octobre, 22 hooligans partisans du club de football de l'Antwerp seront jugés devant le tribunal correctionnel pour avoir attaqué des autocars de supporters du Beerschot-Wilrijk. Le 13 août 2017, ils avaient caillassé les bus de leurs rivaux avant qu'une rixe n'éclate sur la place communale de Mortsel.

A Malines, le procès de l'ancien président du syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) Gert Cockx et de sa femme, Nancy P., débutera le 24 janvier 2019 devant le tribunal correctionnel. Tous deux doivent répondre, entre autres, de faux en écriture, détournement de fonds par un fonctionnaire, conflit d'intérêts et corruption passive.

Flandre orientale

En Flandre orientale, c'est l'assassinat de Stijn Saelens, dit le châtelain de Wingene, qui occupera les devants de la scène médiatique. La cour d'appel de Gand reviendra sur l'affaire d'ici à quelques mois, mais aucune date précise n'a encore été fixée. En première instance, André Gyselbrecht (67 ans), Pierre Serry (67 ans), Evert de Clercq (54 ans) et Franciscus Larmit (41 ans) avaient été condamnés à respectivement 27, 21, 27 et 15 ans de prison. Le parquet a fait appel du jugement, ainsi qu'André Gyselbrecht, Evert de Clercq et Franciscus Larmit.

Les déboires de l'ancien patron de la banque faillie Optima continueront eux aussi à faire parler. Jeroen Piqueur a en effet interjeté appel de sa condamnation à quatre mois de prison ferme pour fraude fiscale à grande échelle. Les faits en cause remontent aux années 2007 à 2013, soit avant la faillite d'Optima Bank. Le jugement de la cour d'appel est attendu le 19 septembre. Auparavant, le 5 septembre, la cour examinera l'appel contre la décision qui a condamné Jeroen Piqueur à payer 20 millions d'euros aux curateurs de la banque. L'enquête sur des faits d'abus de biens sociaux, blanchiment d'argent, insolvabilité frauduleuse et violation de la législation bancaire est, elle, toujours en cours, et il y a peu de chance qu'elle atterrisse devant un tribunal avant la fin de l'année judiciaire.

Un autre dossier de fraude occupera la cour d'appel: celui autour de la société Lernout & Hauspie, dans lequel le montant des dommages et intérêts doit encore être évalué. En juin dernier, le volet civil de cette affaire avait été reporté au 8 mars 2019.

Le tribunal correctionnel aura lui notamment à juger des Pères Augustins de Gand poursuivis pour trafic d'êtres humains, travail au noir et faux en écriture. Les ecclésiastiques sont suspectés d'avoir fait travailler de jeunes Africains en formation au sein du monastère sans les payer. D'après l'enquête, de faux documents ont été utilisés en vue d'obtenir un titre de séjour pour au moins 19 personnes. La défense a demandé des devoirs d'enquête complémentaires et aucune date n'a donc encore été fixée pour le procès. poursuivis pour trafic d'êtres humains, travail au noir et faux en écriture. Les ecclésiastiques sont suspectés d'avoir fait travailler de jeunes Africains en formation au sein du monastère sans les payer. D'après l'enquête, de faux documents ont été utilisés en vue d'obtenir un titre de séjour pour au moins 19 personnes. La défense a demandé des devoirs d'enquête complémentaires et aucune date n'a donc encore été fixée pour le procès.

Flandre occidentale

Après plusieurs reports, Dominique Alderweireld dit Dodo la Saumure comparaîtra le 3 octobre devant le tribunal correctionnel de Courtrai. L'homme est poursuivi notamment pour participation à une organisation criminelle et trafic d'êtres humains. Onze autres prévenus doivent répondre de leurs actes dans cette affaire qui touche le milieu de la prostitution dans le Coutraisis et en Wallonie. Étant donné que le principal prévenu ne parle que français, son avocat avait demandé le transfert de l'affaire à Tournai. Mais le tribunal a rejeté cette demande car les parties civiles et d'autres prévenus préfèrent Courtrai. "Dodo la Saumure" avait déjà été confronté à la justice en 2015 lors du procès à Lille de l'ex-directeur du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn. Les deux hommes avaient été acquittés.

Le 19 novembre, 17 hooligans devront répondre devant le tribunal correctionnel de leur implication dans une bagarre à l'issue d'un match entre le Club de Bruges et Naples en 2015. L'un d'eux est le fils de Vital Borkelmans, qui était à l'époque le coach adjoint des Blauw en Zwart.

Brabant flamand

L'enquête sur le train à destination de La Panne qui avait déraillé à proximité de la gare de Louvain le 18 février 2017, faisant un mort et 27 blessés, vient d'être clôturée. Le conducteur roulait trop vite. L'affaire a été renvoyée devant le tribunal de police de Louvain mais la date du procès n'est pas encore connue.

Le 11 décembre, le procès du "docteur ozone" de Rotselaar reprendra devant le tribunal correctionnel de Louvain. Le parquet reproche à Chris M. (54 ans) d'avoir prescrit pendant quatre ans des substances interdites à des sportifs et utilisé des méthodes illicites pour les soigner. Les cyclistes Greg Van Avermaet et Ben Hermans, les spécialistes du cyclocross Bart Wellens et Tom Meeusen ou encore le triathlète Bert Jammaer faisaient partie de sa patientèle.

Limbourg

A Tongres, est attendu le plus gros dossier limbourgeois de fraude douanière jamais traité. Leonardo F. et Sammy K. sont suspectés d'avoir éludé environ un million d'euros d'accises sur l'alcool et le tabac. Pas moins de 15 millions de cigarettes ont été saisies.