L’auteur présumé du meurtre du policier à Spa sous mandat d’arrêt

L'auteur présumé du meurtre du policier theutois Amaury Delrez a été placé sous mandat d'arrêt lundi soir. C’est ce qu’a indiqué ce mardi le parquet de Verviers. Il précise que le suspect néerlandais était sous influence d’alcool, de drogues et de médicaments au moment de la fusillade tragique. L’arme qui a tiré le coup fatal n’a pas encore été retrouvée.

L’auteur présumé "a été inculpé de meurtre sur la personne d'Amaury Delrez et de tentative de meurtre à l'égard de son collègue. Aux enquêteurs chargés de l'entendre, il a déclaré souffrir d'un trou noir entre le moment où il quitte le café le Havana et le moment où il trouve refuge dans un gîte sur les hauteurs de Spa. Devant la juge d'instruction, il a invoqué son droit au silence", indique la procureure de division faisant fonction.

Par ailleurs, deux mandats d'arrêt européens ont été transmis ce mardi par la juge d'instruction aux autorités néerlandaises afin que les deux autres suspects, présents au moment des faits, soient extradés. Ces deux individus sont le frère de l'auteur présumé et un ami de la fratrie, a confirmé le parquet de Verviers. Différents devoirs sont et seront effectués afin de déterminer leur degré d'implication dans ces faits, précise le parquet.

La procureure de division ajoute que l'arme utilisée n'a pas encore été retrouvée. De source proche du dossier, on a appris que l'auteur des faits avait tiré une fois sur Amaury Delrez et quatre fois en direction du second collègue, qui avait riposté, à une seule reprise, blessant l'auteur des coups de feu. Ce dernier avait ensuite pris la fuite.

La coopération judiciaire avec les Pays-Bas va se poursuivre. Une demande d'audition de témoins, qui ont depuis lors regagné leur domicile aux Pays-Bas (dont ceux qui étaient présents dans le gîte où le suspect inculpé a trouvé refuge), a été adressée aux autorités néerlandaises par la juge d'instruction.