Renforcement de la sécurité en vue de la visite de Geert Wilders au Vlaams Belang d'Anvers

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) a placé au niveau 3 la visite de Geert Wilders à la section anversoise du Vlaams Belang. L'information a été confirmée par le cabinet du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA).

L'homme politique néerlandais d'extrême-droite est attendu ce dimanche à Anvers. Il souhaite ainsi donner un coup de pouce à la section anversoise du Vlaams Belang, en campagne en vue des élections communales d'octobre prochain. Le leader du parti pour la liberté (PVV) se rendra Vogeltjesmarkt, où il s'adressera à des militants du parti flamand d'extrême-droite.

L'ensemble de la visite de Geert Wilders a été placée par l'Ocam au niveau de sécurité 3 -sur une échelle de 4-, confirme le cabinet Jambon. Pour l'ensemble du pays, le niveau de la menace a été ramené à 2 depuis le début de l'année mais en certains endroits sensibles ou au cours de certains évènements, le niveau 3 reste d'application. Cela signifie que des mesures de sécurité plus strictes sont d'application.

Le niveau 3 est d'application uniquement pour le lieu et la durée de l'évènement, insiste-t-on au cabinet Jambon.

Le député néerlandais anti-immigration a été au centre d'une polémique dernièrement après avoir fait part de son intention d'organiser un concours de caricatures de Mahomet, finalement annulé. La compétition devait avoir lieu au Parlement néerlandais en novembre.

L'initiative a suscité de vives critiques au sein de la communauté musulmane, particulièrement au Pakistan, où plusieurs manifestations ont eu lieu. Aux Pays-Bas, un individu de 26 ans, détenteur d'un passeport pakistanais, a été appréhendé à La Haye, soupçonné d'avoir préparé une attaque contre le député antimigrants