La Flandre envisage d'acquérir une participation dans Brussels Airport

Le gouvernement flamand envisage, via sa société d'investissement PMV, d'acquérir une participation dans Brussels Airport. L'information est donnée par les journaux De Tijd et L'Echo, ce samedi.

L'aéroport de Bruxelles-National est actuellement détenu par l'État (25% + une action), le fonds de pension canadien OTPP (39%) et l'Australien Macquarie (36%), qui souhaite vendre sa part.

Les candidats potentiels sont surtout des investisseurs étrangers (fonds de pension et d'infrastructures), des assureurs, mais aussi des institutionnels belges.

Les noms des fonds de pension canadiens Omers, Canada Pension Plan et CDPQ, ainsi que ceux de leurs concurrents hollandais APG et PGGM, sont avancés. On parle également d'intérêt en provenance de Chine.

Côté belge, les noms des assureurs AG, Ethias et Belfius Insurance sont évoqués, ainsi que celui de PMV. Allianz examinerait aussi le dossier.

En toute logique, un consortium devrait être formé, car le coût de la part de Macquarie est impossible à assumer seul: entre 1,5 et 2 milliards d'euros. La préférence pourrait être accordée à un groupe d'investisseurs comprenant un candidat belge, selon les quotidiens.

Le gouvernement flamand, via PMV, voit dans cette opération la possibilité de s'associer à la gestion de l'aéroport de Zaventem, important d'un point de vue stratégique. PMV est actif de longue date dans l'infrastructure. Mais ce projet risque d'être politiquement délicat.