Dries Van Langenhove suspendu de l’Université de Gand

Le recteur de l’Université de Gand (UGent), Rik Van de Walle, a annoncé que Dries Van Langenhove le fondateur du mouvement Schild & Vrienden n’avait plus sa place à l'UGent où il siégeait au conseil d'administration. Une procédure disciplinaire d'exclusion a été lancée à son encontre.

Le recteur de l’UGent, Rik Van de Walle s'est dit profondément choqué après avoir visionné le reportage du magazine Pano sur le mouvement de droite radicale Schild & Vrienden.

"En tant que recteur, en tant , en tant que getionnaire, en tant que Flamand, en tant que parent et en tant qu'être humain, je suis choqué. Je veux prendre mes responsabilités et donc commencer la procédure d’exclusion de Dries Van Langenhove de l'UGent".

"Permettez-moi d'être très clair : il n'y a pas de place pour lui dans notre université. Concrètement, son inscription en tant qu'étudiant est suspendue et l'accès aux bâtiments et aux installations lui est refusé".

La mesure entrera en vigueur dès demain. "Un dossier disciplinaire sera également ouvert et une procédure disciplinaire interne sera entamée pour le déférer devant la Commission de discipline des étudiants".

Le recteur insiste sur le fait que la liberté d’expression est une valeur essentielle de l’UGent mais qu’une frontière a été franchie dans ce reportage. Chacun a le droit d'exprimer ses opinions. Mais le discours de Schild & Vrienden outrepasse les frontières parce qu'il incite à l'antisémitisme, au racisme, au sexisme, à l'usage des armes et à la violence. Ceci n'est pas seulement punissable légalement, mais dépasse également une limite morale. Les portes de l'UGent se referment aujourd'hui pour Dries Van Langenhove".