Ambassade au Benin : la Belgique renforce sa présence diplomatique en Afrique

Le renforcement de la présence diplomatique belge en Afrique sera l’un des sujets-phares de la mission d'une semaine qu'effectue depuis jeudi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (photo), dans quatre pays du continent. Il se rendra ainsi au Bénin, en Afrique du Sud, en Angola et au Congo-Brazzaville. A Cotonou, le bureau diplomatique devient une ambassade, dirigée par Xavier Leblanc.

Au Bénin, le chef de la diplomatie belge a confirmé la transformation du bureau diplomatique de Cotonou en ambassade et l'entrée en fonction de Xavier Leblanc en tant qu'ambassadeur. A l'instar des bureaux diplomatiques en Guinée, au Mali et au Niger, celui de Cotonou - le poumon économique de la république béninoise - devient donc une ambassade à part entière.

Sa juridiction s'étendra au Togo voisin, un Etat qui relevait précédemment de la compétence de l'ambassade belge au Nigeria. Grâce à ce changement, cette dernière pourra désormais se consacrer exclusivement au pays le plus peuplé du continent, a souligné Didier Reynders.

Au Congo-Brazzaville, le ministre des Affaires Etrangères annoncera par ailleurs mercredi l'ouverture prochaine d'un nouveau bureau diplomatique. Ces changements s'inscrivent dans le cadre du redéploiement du réseau des postes diplomatiques, amorcé en 2014 par le ministre. Dans une logique d'économie, plusieurs ambassades - principalement au sein de l'Union européenne - avaient à l'époque été fermées.

"Ce n'est toutefois pas parce que des mesures d'économie ont été décidées qu'on ne doit pas procéder à l'examen de nos intérêts et renforcer notre présence à certains endroits", a expliqué jeudi le ministre Reynders. "Nous devons cependant nous montrer imaginatifs, car nous ne disposons pas de moyens illimités", a-t-il ajouté, soulignant à titre d'exemple que des partenariats avec les Pays-Bas ont été mis en place dans plusieurs pays ou encore que les transformations des bureaux diplomatiques en ambassades n'engendrent que des coûts limités.