BELGA/BOGAERTS

Moins d’enfants se sont perdus sur la plage cet été

Pendant les deux mois de vacances scolaires, quelque 1.708 enfants se sont perdus le long de la côte belge. Soit une moyenne de 27 enfants égarés par jour. Après le record enregistré en juillet, les chiffres ont baissé en août, en raison notamment de la météo moins clémente, a indiqué ce vendredi l'intercommunale de service de sauvetage de Flandre occidentale (Intercommunale Kustreddingsdienst West-Vlaanderen). Le record de 2003 n’a pas été battu (2.500 perdus).

En juillet dernier, 1.100 enfants s'étaient égarés. C’est un nombre plus important que lors de l'année record 2006. Et durant la première quinzaine d'août, 500 enfants s'étaient ajoutés au compteur. Durant les 2 dernières semaines des vacances, par contre, on n'a dénombré qu'une centaine de bambins perdus.

Au final, l'été 2018 s'est donc révélé relativement normal. "Ces chiffres élevés, en juillet et début août, sont incontestablement liés au monde qui se trouvait sur la plage à ces périodes-là. Dans certaines stations balnéaires, les vacanciers étaient serrés comme des sardines. Ce n'est donc pas étonnant qu'un enfant ait du mal à retrouver ses parents", a expliqué Johnny Devey, le président de l'intercommunale.

C'est à Blankenberge et à Ostende que le plus d'enfants se sont égarés (respectivement 369 et 625), tandis que Bredene et Zeebrugge n'ont enregistré qu'une quinzaine de cas d’enfants perdus.

Enfin, aucun incident sérieux n'a été déploré durant les vacances. Les plages seront encore surveillées jusqu'au 16 septembre et même jusqu'à la fin du mois à Ostende.