© VRT - Charlie De Keersmaecker

Rudi Vranckx nommé "Journaliste pour la paix" aux Pays-Bas

Le journaliste de la VRT (photo) s’est vu attribuer ce prix honorifique par le Conseil humaniste pour la paix (HVB) aux Pays-Bas. Dans son rapport, le Humanistische Vredesberaad loue notre collègue Rudi Vranckx pour le fait que les reportages qu’il effectue depuis bientôt 30 ans dans des zones de conflits contribuent à créer une culture de la paix et de la justice.

Le Conseil humaniste pour la paix est un organe indépendant qui informe et sensibilise sur des thèmes liés à la guerre et la paix. Le prix honorifique de "Journaliste pour la paix" est attribué tous les deux ans à un journaliste, réalisateur de programmes, rédacteur ou caricaturiste en région linguistique néerlandophone qui, par ses productions indépendantes, objectives et critiques, contribue à une culture de la paix et de la justice.

D’après le jury, c’est ce que fait le journaliste louvaniste Rudi Vranckx (58 ans) depuis près de 30 ans avec ses reportages dans des zones de conflits, qui montrent "sans relâche et avec une grande objectivité la façon dont les conflits armés affectent les gens, mais aussi comment ces gens sont capables de trouver la force de survivre à des catastrophes".

Rudi Vranckx encadre notamment une série de reportages qui porte son nom, pour la chaîne de télévision Canvas de la VRT. Elle présente avant tout des reportages étrangers. Ces dernières années, le journaliste a également réalisé des reportages en plusieurs épisodes intitulés "La malédiction d’Osama" (2011), "Le chagrin de l’Europe" (2013), "L’Etat islamique dans le collimateur" (2017) et "Petits héros" (2018).

Vranckx est également l’auteur de plusieurs livres sur des zones de conflits. Via la page Facebook "In het spoor van Rudi Vranckx" (‘Dans le sillage de Rudi Vranckx’), on peut suivre le travail de l’équipe qui entoure le journaliste.

Le prix néerlandais sera remis ce dimanche, au cours d’une cérémonie à Enschede, aux Pays-Bas. Parmi les nominés figurent aussi l’auteur néerlandais Ramsey Nasr (photo ci-dessous), qui a été de 2009 à 2013 le poète attitré de la ville d’Anvers. Mais aussi les Néerlandais Arnold Karskens, Gie Goris, Jan Eikelboom et Sinan Can.

© gie Knaeps