La mère d’un combattant syrien sur la liste CD&V à Anvers

Fatima Ezzarhouni figure sur la liste CD&V pour les élections communales à Anvers. Il y a quelques années, son fils est parti en Syrie, il y serait décédé, a-t-elle raconté à Radio 2 Antwerpen (VRT). Ce n’est pas la première fois qu’un candidat sur la liste CD&V à Anvers suscite la polémique. Il y a eu, par exemple, un juif hassidique qui refusait de serrer la main aux femmes et qui a depuis retiré sa candidature et enfin un autre candidat a été retiré de la liste après avoir été arrêté pour possession de drogue.

Il y a environ 5 ans, le fils de Fatima Ezzarhouni est parti pour la Syrie. D'abord, selon ses dires,  pour venir en aide à l'Armée syrienne libre, plus tard il est passé au groupe rebelle Al Nusra et finalement au groupe terroriste Etat islamique.

Depuis 3 ans, elle n'a plus aucun contact avec son fils. Il y a quelques semaines, elle a appris d'une source qu'elle croit fiable que son fils était mort. "J'ai pleuré toute la nuit. Le sentiment de culpabilité est revenu en tant que mère. Mais à présent, je peux commencer à trouver la paix et à faire mon deuil ", ajoute Fatima Ezzarhouni.

Depuis lors, elle s'est engagée dans des projets de déradicalisation. Elle donne notamment des conférences sur le sujet. Et à présent, elle se lance aussi en politique, sur la liste de CD&V à Anvers. "Je ne me suis pas lancée seulement en politique à cause de mon histoire, mais c'est ma principale motivation. Je peux faire des campagnes de prévention par l'intermédiaire du parti, et c'est très important ", ajoute Fatima Ezzarhouni.

En ce moment, elle accorde beaucoup d'attention aux problèmes des enfants des combattants syriens. "J'ai moi-même un petit-fils, mais je ne l'ai jamais vu. La dernière chose que j'ai entendue, c'est que la mère et l'enfant étaient à Idlib. Comme n'importe quelle grand-mère, je voudrais vraiment voir mon petit-fils. Ces enfants n'ont pas choisi d'être où ils sont. Mais je suis convaincu que le ministre Koen Geens trouvera une solution humaine".

Fatima Ezzarhouni est l'une des nombreuses candidates d'origine mixte ou non belge. En tant que musulmane, elle opté pour le Parti Chrétien Démocrate flamand CD&V. "Tout le monde est le bienvenu au CD&V. Je me sens bien dans ce parti ", a conclu Fatima Ezzarhouni.