Près de 100 migrants de transit interpellés la nuit dernière, en Flandre occidentale

La police a interpellé 97 migrants de transit lors d'une vaste opération dans la nuit de lundi à mardi en Flandre occidentale. Plus de 200 agents ont été déployés dans le port de Zeebrugge, sur les aires de parking des autoroutes et dans plusieurs gares de bus. "C’était l’une des plus grandes opérations de police jamais menée", a déclaré le gouverneur de la province Carl Decaluwé.

Quasiment toutes les zones de police de la province ont participé à l'opération, avec le soutien des services fédéraux. Un drone a également été utilisé. "Nous avons employé toutes les ressources à notre disposition", ajoute le gouverneur. "Nous avons voulu savoir comment se déplacent les passeurs et où se trouvent les migrants de transit."

"D'autres actions seront certainement menées", poursuit Carl Decaluwé. "Elles ne seront pas annoncées car les passeurs sont rapidement informés", constate-t-on. "La prochaine fois, les personnes interpellées seront transférées dans le centre administratif national à Steenokkerzeel."

Les contrôles ont été menés de 17h00 lundi à 1h00 du matin ce mardi et 97 personnes ont été interpellées. Les policiers ont notamment découvert 24 migrants dans une camionnette qui venaient de Duinkerke.

"J’ai discuté avec ces personnes" a raconté Carl Decaluwé. "Ils venaient de Tunisie, d’Erythrée et de Syrie. J’ai parlé longuement avec un Syrien pour tenter de le convaincre de demander l’asile en Belgique, mais il voulait vraiment aller en Grande-Bretagne. Il est vraiment temps que les Britanniques lancent des campagnes de dissuasion".

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) et le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) se rendent aujourd’hui en Grande-Bretagne pour discuter du trafic d’être humains. Ils vont notamment demander que des policiers britanniques soient envoyés chez nous afin de décourager les migrants à passer par notre pays pour se rendre en Grande-Bretagne.