Belges et Britanniques vont conclure un partenariat contre les trafiquants d’êtres humains

La police britannique est disposée à aider la Belgique dans sa lutte contre les trafiquants d’êtres humains. C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA). En compagnie du secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) et du gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, il a effectué ce mercredi matin une visite au port de Zeebrugge. Ila promis que des policiers supplémentaire seraient envoyés sur le terrain la semaine prochaine.

Au début de la semaine, le Ministre Jan Jambon et le secrétaire d’Etat Theo Francken ont annoncé un important plan d’action contre les migrants de transit et les passeurs. L’un des objectifs de ce plan est de mieux protéger le port de Zeebrugge contre ceux qui veulent se rendre illégalement en Grande-Bretagne.

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon et le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken ont eu mardi à Londres "un entretien fructueux" avec le ministre britannique de l'Intérieur Sajid Javid au sujet des migrants de transit, a fait savoir le ministre Jambon.

Selon les ministres belges, les Britanniques sont désireux de boucler un partenariat avec la Belgique pour éviter que les migrants ne passent la Manche. Des experts des deux pays vont à présent se réunir afin de concrétiser cette collaboration "à très court terme", selon le ministre de l'Intérieur belge.

Selon lui, ce contact devrait déboucher sur "un partenariat pour mieux protéger Zeebruges, assurer une présence policière conjointe sur les parkings autoroutiers et lancer une campagne de dissuasion (à destination des migrants)".