Carles Puigdemont, conférencier-invité d'une Haute École à Hasselt

Le dirigeant indépendantiste catalan Carles Puigdemont lancera, mercredi 19 septembre prochain, la nouvelle année académique des étudiants en Pratique juridique de la Hogeschool PXL à Hasselt (Limbourg), a annoncé vendredi l'établissement dans un communiqué. Près d'un an après le référendum sur l'indépendance en Catalogne, Carles Puigdemont - qui réside actuellement en Belgique - s'adressera donc aux étudiants, en français, à titre de conférencier-invité dans le cadre du cours Droit international et européen.

Ce n'est pas la première fois que M. Puigdemont est invité à s'exprimer devant des étudiants depuis sa fuite d'Espagne, fin octobre. Il avait notamment tenu une conférence à l'Université d'Helsinki le 23 mars dernier sur la situation de la Catalogne. Il avait alors été convié par le député Mikko Kärnä, fervent défenseur de l'autonomie régionale et de la cause catalane.

Le leader sécessionniste défend, aux côtés de l'actuel gouvernement de sa région, une politique d'internationalisation du conflit opposant l'État fédéral espagnol à la Catalogne. "Je voyagerai jusqu'au dernier recoin de notre continent pour défendre la juste cause du peuple catalan", avait d'ailleurs déclaré M. Puigdemont fin juillet lors d'une conférence de presse à la représentation de la Catalogne à Bruxelles.

"Nous ne voulons pas créer de polémique"

Pour la Hogeschool PXL, la visite de M. Puigdemont ne vise qu'à amener le droit international et européen au coeur de l'amphithéatre. "Carles Puigdemont est une figure emblématique de la politique europénne. Sa venue permet donc d'aborder, d'une manière personnalisée, la réforme de l'État plutôt que d'en débattre de façon purement académique", se justifie Werner de Saeger, professeur de droit international et européen à la Hogeschool PXL. "Nous apprenons ainsi aux étudiants à développer un esprit critique et à se créer leur propre opinion, ce qui constitue tout de même la mission essentielle de l'enseignement supérieur."

La Haute École flamande assure par ailleurs ne pas vouloir créer de polémique en invitant dans ses locaux le leader indépendantiste en exil. "Nous sommes apolitiques et pluralistes. Les étudiants auront, de cette manière, la possibilité de se familiariser avec l'idéologie de M. Puigdemont. Mais sachez que le 19 décembre, ce sera au tour d'Herman Van Rompuy de tenir une conférence dans notre établissement, lui qui propose une vision de l'Europe bien différente."

Accusé par la justice espagnole de "rébellion", "sédition" et "malversations" pour avoir organisé un référendum d'autodétermination en Catalogne le 1er octobre 2017, l'ex-président de la région risque jusqu'à 25 ans de prison.