VRT/Chantal Van der Beken

La N-VA de Nieuport veut changer le nom de la place Jan Fabre

La section N-VA de Nieuport veut changer le nom de la place Fabre, située au cœur de la ville balnéaire. Le parti, qui se trouve dans l’opposition au sein de la commune, s’était déjà opposé à l’inauguration de la place, arguant que l’on ne pouvait attribuer à un lieu public le nom d’une personne toujours vivante. Alors que l’illustre artiste est aujourd’hui accusé de comportements transgressifs, les nationalistes flamands estiment qu’il est temps de changer de nom.

Une vingtaine de danseuses et anciennes collaboratrices de Jan Fabre ont diffusé il y a quelques jours une lettre ouverte dans laquelle elles accusent l’artiste anversois de comportements transgressifs. Elles évoquent notamment des faits d’humiliation et d’intimidation sexuelle. Le parquet a depuis ouvert une enquête judiciaire.

"Je crois que ce nom souille l’image de la ville", indique l’un des membres N-VA de Nieuport, Matthias Priem. "Il y aura toujours une tache collée à la place et à la statue de Jan Fabre", ajoute-t-il. "Par respect pour ses victimes aussi, nous devrions envisager de changer de nom". 

Pour le bourgmestre, c’est non

Le bourgmestre de Nieuport, Geert Vanden Broucke (CD&V) ne veut rien savoir de ce changement de nom. Il n’a d’ailleurs pas caché sa colère : "Je compte certainement garder le nom de la place. Ce n’est tout de même pas de notre faute si Jan Fabre adopte de tels comportements ! ", a-t-il réagi.

"Il y a deux aspects : tout d’abord, Jan Fabre en tant que personne. La justice doit maintenant faire le nécessaire. S’il a commis une faute, il devra être sanctionné. Mais il y a de l’autre côté la place Jan Fabre et cette magnifique tortue dorée. Pour moi, elle doit rester là. Et je trouve cela grave que l’on pense à une telle chose, et que l’on réagisse comme cela", conclut le bourgmestre.