Michaël Torfs

Eurocyclo, nouvelle expérience transfrontalière de tourisme à vélo

Grâce au projet européen Eurocyclo, 30 partenaires de cyclotourisme de Flandre, de Wallonie et de France veulent encourager les cyclistes à traverser plus facilement les frontières terrestres et linguistiques. Des investissements permettront d'améliorer les connexions et d'aménager un réseau de points-nœuds uniforme. Le projet a été présenté ce mardi à Ellezelles, dans le Hainaut.

Les cyclotouristes restent trop souvent sur leur terrain durant leurs déplacements. Les frontières terrestres et linguistiques représentent pour beaucoup de cyclistes une barrière. C’est ce que veulent contrecarrer une trentaine de partenaires avec le projet Eurocyclo.

Ce projet de cyclotourisme vise à investir dans le développement de points-nœuds, d'axes verts et de routes Eurovélo sur le réseau cyclable international. L'objectif est de rendre le cyclisme plus populaire dans la zone transfrontalière et de générer davantage d'emplois et de chiffre d'affaires grâce au tourisme.

Westtoer, l'office du tourisme de la Flandre occidentale, est partenaire du projet et investira notamment dans la signalisation, l'équipement et des zones pour le pique-nique. La Flandre orientale prendra en charge notamment une route de six kilomètres reliant Russeignies à Ellezelles.

Le montant total du projet s'élève à 20 millions d'euros, dont la moitié sera subsidiée par l'Europe.