Les vols de vélos en hausse à Gand, malgré les actions de sensibilisation

Le nombre de vélos volés dans la ville de Gand, en Flandre orientale, ne cesse d’augmenter malgré les campagnes préventives de sensibilisation menées par la police locale. Celle-ci encourage les cyclistes à mettre leur vélo à l’abri et à l’attacher avec un cadenas, mais aussi de faire une déposition quand un vélo a été dérobé.

L’an dernier, la police gantoise avait reçu 1.541 signalements de vélos volés au courant des huit premiers mois de l’année. Et entre janvier et août 2018, ce sont déjà 1.681 vélos qui ont été dérobés à leur propriétaire dans la ville traversée par la Lys.

La police parvient mal à expliquer cette augmentation du nombre de vols. Gand compte un nombre important de cyclistes - notamment des étudiants -, ce qui accroit évidemment les risques de vol. Les voleurs ont aussi élargi leur terrain de "chasse" au nouveau centre commercial et d’entreprises Dok Noord, situé au nord de la Dampoort.

La ville est aussi la proie de bandes de voleurs, qui revendent les vélos volés à des prix défiant toute concurrence. Les deux-roues sont parfois aussi échangés contre de la drogue.