Asile et migration: mis sous pression par Charles Michel, Theo Francken présente un "plan de circulation"

Le Premier ministre, Charles Michel, a chargé, mardi, le secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken, de fournir vendredi au conseil des ministres des propositions concrètes et "effectives" dans le dossier des transmigrants. Face au mécontentement qui montait dans la majorité, le chef du gouvernement a ainsi placé son très médiatique secrétaire d'Etat devant ses responsabilités. Ce dernier aurait depuis présenté un nouveau système consistant à "faire circuler" les personnes en situation irrégulière.

La semaine passée,Theo Francken et le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, ont lancé dans la presse un plan d'actions pour lutter contre la problématique des migrants qui transitent par la Belgique avant de tenter de gagner la Grande Bretagne. Un centre administratif a été créé au centre fermé 127bis de Steenokkerzeel pour y envoyer les personnes interpellées, notamment, sur les aires d'autoroutes.

Il est toutefois apparu que l'Office des étrangers aurait fait libérer des dizaines de personnes au passé criminel qui doivent être renvoyées, pour faire enfermer à leur place des migrants en transit. Une autre partie de ces migrants serait, selon plusieurs témoignages, renvoyés à Bruxelles, devant la porte de l'Office des étrangers, c'est-à-dire au... Parc Maximilien où oeuvrent plusieurs associations d'aide aux migrants mais que les deux ministres veulent vider de ses occupants.

Les partenaires de la N-VA dans la majorité fédérale n'ont guère apprécié. Tour à tour, le CD&V, l'Open VLD et le MR ont exprimé publiquement leur mécontentement devant cette situation. Le chef de groupe des libéraux francophones, David Clarinval, a demandé "des actes plutôt qu'une communication frénétique" et fait remarquer que l'expulsion du territoire belge de délinquants en séjour irrégulier était une priorité du gouvernement.

Un "système de circulation"

D’après le quotidien De Tijd, le Sécrétaire d'Etat Theo Francken a présenté au Premier ministre un nouveau système pour placer les personnes sans papiers dans des centres fermés.

L'objectif est de placer uniquement les migrants en transit dans les centres fermés de Steenokkerzeel et Bruges, où 160 places sont prévues pour les personnes qui ne disposent pas de papiers et qui sont interceptées sur les parkings d'autoroute. Un système de circulation devrait permettre que 40 places se libèrent par jour pour de nouvelles personnes, rapporte De Tijd. Ce que prévoit exactement ce système n'est pas encore éclairci.

Selon le quotidien flamand, M. Francken présentera ce nouveau système de circulation au conseil des ministres vendredi.

"Pas de remontrance de Michel envers Francken"

D’après le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), la demande du Premier ministre envers Theo Francken pour qu'il présente des mesures concernant les migrants en transit lors du conseil des ministres de vendredi ne constitue nullement une forme de remontrance. "Le Premier ministre n'a fait simplement que confirmer ce qui se trouve dans le pipeline", a-t-il commenté dans l’émission matinale de Radio 1 (VRT).