Nouvelles perquisitions dans le cadre de l’enquête sur Schild & Vrienden

De nouvelles perquisitions ont eu lieu mercredi dans le cadre de l'enquête sur le mouvement de droite radicale flamand Schild & Vrienden. L’information rapportée par le quotidien Het Nieuwsblad a été confirmée à la rédaction de la VRT par le parquet de Flandre orientale.

Des GSM et des ordinateurs ont été saisis lors d'une quinzaine de perquisitions effectuées mercredi. Une partie de ces perquisitions ont visé des étudiants.

L’organisation Schild & Vrienden a fait l'objet d'un reportage diffusé récemment par la VRT qui mettait en lumière des commentaires racistes, sexistes et antisémites échangés dans des groupes de conversation en ligne secrets. Le parquet a ouvert une enquête et, peu après la diffusion du reportage, le président de l'association Dries van Langenhove a aussi fait l'objet d'une perquisition.

L’étudiant en droit a été expulsé de l'Université de Gand et plusieurs candidats aux élections communales se sont retirés de listes sur lesquelles ils figuraient. Quatre membres du conseil de la jeunesse flamand ont aussi été contraints de démissionner.

Une manifestation est prévue contre Schild & Vrienden mardi 25 septembre à l'Université de Gand. Une action similaire organisée en début de mois avait attiré 600 personnes