© Clément Philippe - www.belgaimage.be

Odeur d’œufs pourris et de chou brûlé : d’où provient la puanteur qui affecte Tirlemont ?

Les habitants de Tirlemont se plaignent depuis plusieurs années d’une odeur infecte qui touche surtout le nord de cette ville du Brabant flamand. L’origine de cette puanteur vient enfin d’être déterminée.

Odeur d’œufs pourris et de chou brûlé… Une odeur plus que désagréable donc, qui affecte depuis plusieurs années les habitants de Oplinter, une section de la commune de Tirlemont. Une explication vient enfin d’être trouvée : d’après l’échevin de l’environnement, Tom Roovers, la puanteur proviendrait des bassins de sédimentation de la célèbre fabrique de sucre de Tirlemont.

"Les nuits se rafraîchissent, ce qui engendre un refroidissement de la couche supérieure de ces bassins. Les couches inférieures, qui sont plus chaudes, remontent dès lors vers la surface, et entraînent avec elles des gaz", explique l’échevin. "Je n’ose avancer qu’il s’agit là de l’unique explication, mais nous pouvons tout de même affirmer que l’odeur qui affecte actuellement la région vient des bassins de sédimentation".

"Tirlemont pue"

Certains habitants affectés par cette odeur pénétrante ont créé une page Facebook intitulée "Tienen stinkt" (Tirlemont pue), et qui regroupe plus de 600 membres. Leur objectif est de rassembler les témoignages pour agir plus efficacement par l’intermédiaire, notamment, d’envoi de mails à l’inspection environnementale. Depuis la découverte de la source du problème, celle-ci a imposé de nouvelles mesures à la raffinerie tirlemontoise.

DESSART Victoria