Le prestigieux Prix Wateler de la Paix décerné au reporter de la VRT Rudi Vranckx

Le grand reporter de la VRT, spécialisé dans le Moyen-Orient, Rudi Vranckx a obtenu le Prix Wateler de la Paix. Ce prix est décerné par la Fondation Carnegie, à La Haye, aux Pays-Bas. Lors de la remise de son prix, Rudi Vranckx a mis en garde contre les dangers du populisme.

Avec ce prix, Rudi Vranckx rejoint la liste des prestigieux lauréats comme Henry Kissinger, l’UNICEF ou Médecins sans frontières.

Le Prix Wateler de la Paix est décerné tous les deux ans à des personnes ou des institutions qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la promotion de la paix par leurs paroles, leurs actes ou leurs écrits.

En plus du "courage et du dévouement extraordinaire" dont il a fait preuve dans ses reportages sur les zones de guerre, la Fondation Carnegie a aussi loué l’engagement de Rudi Vranckx. Elle a fait référence au projet "Imagine Mossoul" en hommage à la chanson de John Lennon (voir ci-dessous).

Le journaliste était parvenu à récolter, grâce à des dons de particuliers, 120 instruments de musique destinés à l’école de musique de la ville de Mossoul en Irak. Il s’était ensuite rendu sur place pour remettre les instruments en main propre.

Lors de ses remerciements, Rudi Vranckx a souligné qu’il recevait ce prix au nom de tous ces collègues journalistes. "Au cours de ces 25 dernières années, quelque deux mille de mes collègues sont morts. Cette année, cela s'est produit au rythme vertigineux de deux collègues tombés chaque semaine. Ils avaient toute la vie pour raconter des histoires".

Rudi Vranckx a aussi plaidé pour plus de nuances et d’humanité. "Certains nous rappellent les années ’30 mais l’histoire ne peut pas se répéter. Le mécanisme d’exclusion en période de peur reste le même".

"Semer les graines de la peur c’est ce qui se vend le mieux sur le marché politique du 21ème siècle. Mais ceux qui répandent la peur, créent aussi les bases des crimes de guerre de demain" a encore pévenu Rudi Vranckx.

Jeroen Vissenaekens / VRT
Mark De Visscher / VRT
VRT