Les Belgian Cats battent l'Espagne et se qualifient pour les quarts de finale

La Belgique a créé l'exploit en battant l'Espagne de plus de 8 points, 72-63 (mi-temps: 39-32) pour son 3e et dernier match de poule à la Coupe du monde de basket féminin, mardi à San Cristobal de la Laguna.

Les Belgian Cats terminent ainsi premières de leur groupe et accèdent directement aux quarts de finale sans passer par les barrages. Emma Meesseman (19 pts, 8 rbds), à une seconde du terme, aura inscrit le panier décisif qui propulse la Belgique dans le top 8 mondial au terme d'un scénario incroyable, alors que Kim Mestdagh a fini à 21 points au compteur.

L'Espagne alignait pourtant l'un de ses meilleurs cinq de base au départ avec côté belge un cinq traditionnel composé de Allemand, Delaere, Kim Mestdagh, Linskens et Meesseman.

Malgré les coups d'Alba Torrens (16 pts), la Belgique restait au contact, bien en réussite à distance (14-13 à la 6e) alors que Linskens était déjà comptée à deux fautes depuis la 2e minute. Dans un match assez débridé, les Belges, bien rentrées dans le match, passaient même devant à la 10e.

Les filles de Philip Mestdagh gardaient le bon bout pour mener toujours 25-20 à la 13e. Les Belges flirtaient avec cette barre de 8 points qui leur offrirait la première place du groupe et un billet pour les quarts de finale.

Annoncée sur le banc toute la rencontre, Ann Wauters montait au jeu dès avant la mi-temps et faisait 34-27 à la 18e. Avec une Emma Meesseman (déjà 11pts, 6 rebonds en première période) nettement plus en réussite que dimanche, la Belgique franchissait la mi-temps avec 7 points d'avance 39 à 32.

Un 6-0 assurait même une avance de 13 unités pour les Belges à la reprise. Astou N'Dour alignait deux paniers mais l'intérieure espagnole était comptée à 4 fautes (46-36, 23e). Julie Vanloo ajoutait une bombe côté belge (49-38, 24e) et les Belgian Cats tenaient toujours les rênes du match obligeant l'Espagne à courir derrière le score. Le ballon circulait à merveille côté belge avec Kim Mestdagh à la conclusion et par deux fois de suite (56-42 27e).

L'écart se montait même à 15 unités à la demi-heure (61-46), un scénario incroyable qui se poursuivait dans le dernier quart. Emma Meesseman provoquait la 5e faute d'Astou N'Dour et fixait à 63-47 au marquoir dans une énorme bronca. L'Espagne se rapprochait cependant à l'approche du money-time (63-52). La barre des 8 unités restait la référence. C'était encore 65-54 à cinq minutes du terme. Julie Allemand faisait 67-54 avec 3mn30 à jouer. Vanloo sortait pour 5 fautes à 2:19 du terme (69-58). Sur la ligne des lancers, l'Espagne revenait à 69-61

Plus 8 pour les Belgian Cats. Temps mort de Philip Mestdagh à 64 secondes du terme. La dernière minute était tendue. L'Espagne faisait 70-63 ruinant les efforts belges à une seconde du terme.

Pour son 6e assist, Julie Allemand, sur la rentrée, servait Emma Meesseman qui profitait d'un écran de Kim Mestdagh. Meesseman fixait ainsi la marque à 72-63. Plus 9, la première place du groupe et un quart de finale vendredi contre le gagnant de Turquie/France.