La Flandre veut mieux protéger ses chauves-souris

Le gouvernement flamand va débloquer quelque 600.000 euros au cours des cinq prochaines années pour mieux protéger ses chauves-souris. Il réagit ainsi à une proposition de la ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V).

Une vingtaine d’espèces de chauves-souris vivent actuellement en Flandre. Bien que chacune d’elles possède sa propre écologie, elle hibernent souvent ensemble et chassent dans les mêmes territoires. Le programme de protection se concentre sur les espèces les plus rares et les plus exigeantes - soit une dizaine d’espèces.

Mais les autres espèces moins en danger sont également incluses dans le programme de protection du gouvernement flamand, qui permettra notamment de définir les zones où se trouvent les espèces de chauves-souris les plus menacées. Dans les ceintures de forteresses en région anversoise et dans les marnières du Haspengouw, des milliers de chauves-souris se rassemblent chaque année.

Le programme comprend aussi un volet de recherche. Il reste en effet encore de nombreuses questions à propos de ces animaux, bien que les connaissances aient déjà bien augmenté ces dernières années. Pour la plupart des espèces, on ne sait pas encore suffisamment sur leur habitat. Or c’est un élément essentiel pour mener à bien un programme de protection de longue durée.