Coupe du monde : les Belgian Cats écrasent la France et vont en demi-finale

La Belgique s'est qualifiée vendredi soir pour les demi-finales de la Coupe du monde de basket féminin. Les Belgian Cats ont battu la France 86-65 (mi-temps: 53-31) en quarts de finale à San Cristobal de la Laguna, à Tenerife, en Espagne. Une demi-finale de rêve attend ce samedi soir les débutantes en Coupe du monde face aux favorites, les Américaines.

Les Belgian Cats vont disputer une demi-finale de rêve face aux Etats-Unis (18h30 heure belge). Les basketteuses américaines, doubles championnes du monde en titre et championnes olympiques, ont battu le Nigéria 71-40 en quarts de finale vendredi. Pour leur première participation à un championnat du monde, les Belgian Cats - qui n’ont concédé que le 3e quart de leur match face à la France - se sont hissées du premier coup dans le top-8 mondial, sur la lancée de leur médaille de bronze conquise à l'Euro l'an dernier à Prague.

La victoire de 9 points sur l'Espagne (72-63) lors de la 3e journée de la phase de poule avait déjà offert aux Belges la première place de leur groupe et une qualification pour les quarts de finale. La France n'a pas résisté non plus aux assauts des Belgian Cats, asphyxiée par le rythme belge (86-65).

Parmi les joueuses belges figuraient notamment Ann Wauters (photo, à dr.), Julie Vanloo, Kim Mestdagh (photo, à g.), Julie Allemand et Emma Meesseman.

Les Etats-Unis se dressent maintenant sur le chemin de la Belgique. Ce ne sera pas une première. En 1987, lors de la Jones Cup, les Belges avaient défié les Américaines s'inclinant 64 à 61 lors d'un tournoi intercontinental. Chez les jeunes, Américaines et Belges se sont affrontées deux fois. En 2007, lors du Mondial U21 à Moscou (défaite 104-53) et en 2012 au Mondial U17 à Toulouse (défaite 80-50).

Les Etats-Unis, invaincus depuis 2006 en compétition officielle, ont remporté 9 fois le titre mondial. Championnes olympiques aussi depuis 1996, les Américaines, coachées par Dawn Staley - triple championne olympique comme joueuse - sont grandissimes favorites, d'autant qu'elles ont rameuté leurs meilleures joueuses à l'exception de Maya Moore (repos) et Angel McCoughtry (blessée).

Même si les Etats-Unis n'ont pas encore réellement convaincu dans cette Coupe du monde, leurs basketteuses visent un 10e titre mondial (en 18 éditions), le troisième d'affilée (seule l'Union Soviétique a réussi une meilleure série avec cinq titres entre 1959 et 1975). Le hic du gigantesque palmarès américain remonte à 2006 au Brésil lorsque la Dream Team est tombée de son piédestal, battue par la Russie en demi-finale.

Ce samedi, l'autre demi-finale (21h heure belge) de la Coupe du monde à Tenerife opposera l'Australie, qui a battu la Chine 83-42, à l’Espagne qui a vaincu le Canada 53 à 68.

Les plus consultés