Une toile du Flamand Frans Francken II adjugée 1,5 million d’euros

Un tableau du peintre baroque anversois Frans Francken II (1581-1642) a été adjugé samedi à près d'1,5 million d'euros, soit dix fois sa valeur estimée, à Troyes. C’est ce qu’a annoncé l'hôtel des ventes de cette ville de l’est de la France.

"Nous avons eu l'attention des acheteurs du monde entier et avons atteint un prix international (1.488.000 euros) pour cette œuvre qui avait été conservée dans une famille de la région", a déclaré Thierry Pomez, commissaire-priseur de l’hôtel des ventes de Troyes, cité dans le communiqué de presse.

Le tableau "La traversée de la Mer Rouge" (photo) a été acquis "par un grand collectionneur européen", a ajouté l'hôtel des ventes de la préfecture de l'Aube, sans préciser sa nationalité.

Frans Francken II, qui faisait partie d'une famille d'illustres peintres anversois et a été une des figures majeures de la peinture anversoise du début du 17e siècle. Il avait un très grand atelier et était très connu. Francken avait fait le voyage de Rome, où il s'était finalement établi et spécialisé dans la peinture mythologique et les tableaux de genre.

D’après Stéphane Pinta, expert en tableaux anciens au cabinet Turquin, "le tableau vendu est exceptionnel par sa qualité et son format. C’est probablement un des deux plus grands tableaux de l’artiste que l’on connaisse. Il avait un commanditaire très important. Il dépeint le moment qui suit immédiatement le passage de la Mer Rouge, au moment où Moïse referme les eaux sur l’armée du pharaon".

Le tableau se base sur le texte biblique, auquel Francken a ajouté une foule de détails aux couleurs vives : de la vaisselle, une nature morte de coquillages, des papillons et autres insectes. D’après Stéphane Pinta, le tableau présente aussi un lien avec la musique. "On y voit des joueuses de triangle, de tambourin, de trompe, de cithare, un violon avec un manche un peu long". Le tableau est conservé dans un état remarquable. C’est un des grands tableaux de Frans Francken.

En 2010, son tableau "L'homme qui doit choisir entre ses qualités et ses défauts" (1633) avait été vendu aux enchères à Vienne un peu plus de 7 millions d'euros. L’acquéreur était le Musée des Beaux-Arts de Boston.