Le parquet ouvre une enquête sur la location de logements sociaux insalubres à Gand

Le parquet de Flandre orientale va ouvrir une enquête pour savoir si des logements insalubres ou inhabitable ont été loués ou proposé à des locataires. Cette enquête fait suite au reportage de la VRT sur l’état déplorable de certains logements sociaux gantois, lors de l’émission télévisée "Iedereen Kiest". La section gantoise de la N-VA avait déjà déposé plainte contre la société de logement sociaux de la ville.

Le reportage diffusé lundi soir sur plusieurs logements sociaux gantois montre que de nombreuses maisons habitées ne répondent pas aux normes. Les images tournées dans le "quartier Bernadette" composé de maisons datant des années ’20,  montre des logements dans un état déplorable. Certains habitants ont contacté la société de logement mais sans résultats.

Les résidents témoignent des moisissures sur les murs et de mauvaise isolation qui rendent les logements froids et humides. Aujourd'hui, le parquet de Flandre orientale a immédiatement ouvert une enquête sur "d'éventuelles infractions pénales au code du logement dans les logements sociaux à Gand". Ils examineront "si les logements inaptes ou déclarés inhabitables ont été loués ou proposé à la location".