Graffitis sur les trains : la SNCB lance un défi aux écoles

La Société nationale des chemins de fer belges et HR Rail lancent un concours destiné aux élèves de l'enseignement secondaire technique afin de développer une solution pour détecter et effacer aussi vite que possible les graffitis des trains. Les écoles candidates seront épaulées par des ingénieurs. Le projet gagnant sera choisi en mai 2019.

Le défi est lancé dans le cadre de la huitième édition de la "Belgian Railways competition for Technicians", une compétition adressée aux élèves du troisième degré de l'enseignement technique ou professionnel. Les élèves ont alors en moyenne entre 16 et 18 ans.

Le pari est double: les élèves devront élaborer un système rapide de détection des graffitis et développer un processus automatique qui élimine les graffitis sans détériorer la peinture du train. "La rapidité est cruciale puisque les graffitis vieux de plus d'une semaine deviennent plus difficiles à effacer entièrement", indique la SNCB.

Les écoles intéressées peuvent s'inscrire jusqu'au 15 octobre. "Les élèves travailleront durant toute l'année scolaire à l'élaboration de leur projet, coachés par des ingénieurs de la SNCB", précisait Bart Crols de la Société de chemins de fer à la VRT. "L'an dernier, le nettoyage des graffitis sur les trains a coûté quelque 4,3 millions d'euros. Nous avons nos propres méthodes pour retirer les graffitis, mais via le concours nous permettons aux écoles techniques d’élaborer de nouvelles idées et méthodes".

La finale aura lieu le 22 mai 2019 dans l'enceinte du musée Train World, à Schaerbeek. La SNCB et HR Rail récompenseront les écoles gagnantes avec une jolie somme d’argent, tandis que les élèves repartiront avec des chèques-voyages en poche.