Bruxelles demande un dédommagement pour les mégots jetés en rue

Le gouvernement bruxellois va demander quelque 200.000 euros à l'industrie du tabac pour compenser l'argent public dépensé pour lutter contre la pollution des mégots de cigarettes en rue. La Secrétaire d'Etat en charge du dossier, Fadila Laanan (PS), va envyer un courrier au début de la semaine prochaine à la fédération du secteur Cimabel.

"Notre objectif est de faire contribuer les fabricants de cigarettes aux actions que nous menons en Région bruxelloise", indique la Secrétaire d'État qui précise que ce montant correspond aux investissements publics dédiés aux initiatives liées aux mégots de cigarettes.

En Flandre, une telle demande a déjà reçu un avis favorable du secteur. L'industrie du tabac a financé mille dalles à cigarettes incrustées dans les trottoirs (photo ci-dessous), qui permettent aux fumeurs de jeter leurs mégots à des endroits bien ciblés. Ce genre de grilles ont notamment été installées à la gare de Vilvorde (Brabant flamand). 

Si l'industrie accepte la demande de Bruxelles, la Région aimerait notamment distribuer 12.000 cendriers portables lors du festival de musique Couleur Café.