Neuf suspects de fraude arrêtés par les juges d’instruction de Tongres

Les suspects interpellés mercredi matin et qui devaient encore passer à Tongres (Limbourg) devant un juge d'instruction - dans la vaste enquête autour de suspicions de fraude, de corruption et de blanchiment d'argent dans le cadre de la plus haute division du football belge - ont été entendus par les juges dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce vendredi matin, après une dernière nuit folle lors de laquelle un troisième juge a été appelé en renfort, tous les suspects dont le délai de garde à vue (de maximum 48h) arrivait à échéance avaient pu être entendus, et placés le cas échéant sous mandat d'arrêt.

Neuf personnes sont maintenues en détention dans cette affaire. Les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Veljkovic, qui font partie des agents les plus influents sur la scène belge, sont au nombre de suspects arrêtés. Un autre agent, Karim Mejjati, a également été placé sous mandat d'arrêt, tandis qu'on apprenait ce vendredi matin qu'un quatrième membre de la profession était visé par l'enquête et a, de la même manière, été placé en détention.

Il s’agit de Dragan Siljanoski, l'ancien agent de l’entraineur du Club Brugeois Ivan Leko, mais défendant aussi les intérêts du joueur Ivan Santini, l'attaquant croate arrivé à Anderlecht lors du dernier marché des transferts. Le Macédonien, passé en tant que joueur par l'Antwerp, est soupçonné de blanchiment d'argent et d'organisation criminelle.

Parmi les deux arbitres interpellés, Bart Vertenten est le seul à avoir été maintenu en détention. Côté malinois, le directeur financier du "Kavé" (FC Malines) Thierry Steemans, ainsi que l'un des principaux actionnaires - Olivier Somers -, restent sous les verrous, au contraire du directeur sportif Stefaan Vanroy qui a été libéré sous conditions jeudi soir.

L'ancien avocat Laurent Denis (photo), et l'épouse de Dejan Veljkovic ont aussi été placés sous mandat d'arrêt.