AFP or licensors

La Belgique ne peut actuellement compter que sur un seul réacteur

A l’heure actuelle, un seul réacteur nucléaire est opérationnel. Il s’agit de Doel 3. Comme annoncé, Engie Electrabel a arrêté Tihange 1 pour procéder à son entretien, indique l’opérateur sur son site ce samedi.

Engie Electrabel avait annoncé avancer l'entretien de Tihange 1 au 13 octobre, au lieu du 20 octobre initialement. Cela permet de limiter la période pendant laquelle Doel 3 (d'une capacité de 1.066 mégawatts) sera le seul réacteur nucléaire sur sept en fonctionnement dans le pays.

Tihange 1, et ses 962 mégawatts de capacité, est censé fournir à nouveau du courant à partir du 17 novembre. Les cinq autres réacteurs du royaume sont à l'arrêt en raison d'entretiens ou de problèmes.

Engie Electrabel ambitionne de redémarrer Doel 1, Doel 2 et Doel 4 dans le courant du mois de décembre. Tihange 3 devrait être remis en fonction le 1er mars 2019, tandis que Tihange 2 ne devrait reprendre le service que le 31 mai.

Un risque de pénurie d'énergie guette la Belgique cet hiver en raison de l'indisponibilité des centrales. L'approvisionnement électrique doit être assuré via l'importation (avec des garanties supplémentaires fournies récemment par la France et l’Allemagne) et la remise en marche de centrales de gaz.

Il sera également demandé aux gros consommateurs industriels de stopper leur consommation d'énergie aux heures de pointe du soir et du matin afin de libérer leur surcapacité.