La SNCB place des "bollards" devant une vingtaine de gares

La Société nationale des chemins de fer belges va lancer l'installation de bornes de protection rétractables devant les principales gares du pays. Ils remplaceront les blocs en béton qui ont été placés temporairement afin d'empêcher l'intrusion de véhicules, confirme Dimitri Temmerman, porte-parole de la SNCB. Les bollards répondent à une norme européenne.

L'arrivée de ces poteaux de protection avait déjà été annoncée, mais leur pose va maintenant commencer. Au total, pas moins de 500 bollards seront installés, devant une vingtaine de gares du pays.

"L'objectif est d'empêcher la réalisation d'un attentat à l'aide d'une voiture-bélier ou d'un camion", explique la SNCB. L'opérateur ferroviaire ajoute qu'il s'agit autant de poteaux fixes que de poteaux qui peuvent rentrer dans le sol. "Ils seront tous en place d'ici la fin de l'année."

Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot avait précédemment dressé la liste des gares concernées: Bruxelles-Midi, Bruxelles-Central, Bruxelles-Nord, Bruxelles-Chapelle, Bruxelles-Congrès, Anvers-Central, Gand-Saint-Pierre, Ottignies, Namur, Liège-Guillemins ou encore Charleroi-Sud figurent parmi celles-ci.

Le projet de sécurisation représente un budget de 1,6 million d'euros.