Bart De Wever pourra reconduire de justesse sa coalition à Anvers

Avec près de 36% des voix, les nationalistes flamands enregistrent un léger recul (-1,8) à Anvers, mais demeurent de loin le plus grand parti. Les écologistes de Groen font un grand bond en avant (+10,4) et obtiennent 18,4% des suffrages. Cela n’empêchera toutefois pas le bourgmestre Bart De Wever de reconduire sa coalition avec le CD&V et l’Open VLD. 

Tous les bureaux de vote ont désormais été dépouillés. Bart De Wever peut souffler, puisque sa majorité pourra rempiler. Ensemble, la N-VA, le CD&V et l’Open VLD obtiennent 28 sièges, soit exactement le nombre de sièges nécessaires pour pouvoir former une coalition à Anvers.

"C’est un honneur de pouvoir servir la belle ville d’Anvers pendant encore six ans", déclaré Bart De Wever devant la foule de partisans venus l’accueillir. Le bourgmestre sortant a par ailleurs annoncé qu’il invitera tout le monde à la table des discussions pour écouter les positions des différents partis. Un prolongement de son actuelle majorité suédoise semble toutefois être l’option privilégiée.

Une éventuelle coalition progressiste est désormais écartée pour de bon. Malgré le bon score des écologistes, un rassemblement avec les socialistes et le PVDA reste mathématiquement insuffisant.

Notons que la gauche radicale a quelque peu progressé dans la ville (+0,9) et obtient 8,9% des voix. Le Vlaams Belang aussi grignote un peu plus de terrain (+0,9) et atteint les 10,6%.