Le libéral Mathias De Clercq revendique le mayorat à Gand

Le suspense est à son comble à Gand, où le doute plane sur la prochaine coalition. Le cartel SP.A-Groen, jusqu’ici au pouvoir, enregistre un net recul (- 12,3 points de pourcentage). L’Open VLD progresse pour sa part de près de 9 points. Aux yeux sa tête de liste, Mathias De Clerq, le message des électeurs est clair : "Pour la première fois depuis 60 ans, Gand aura un bourgmestre libéral". La ville pourrait désormais se diriger vers une toute nouvelle coalition de centre droit. 

La prochaine majorité gantoise pourrait bien être constituée par l’Open VLD, la N-VA et le CD&V. A l’heure actuelle, seuls 67 bureaux de vote sur 91 ont toutefois été dépouillés, et il manque encore 1 siège à cette éventuelle coalition.

Le cartel progressiste ne compte toutefois pas lâcher l’écharpe maïorale aussi facilement. Ensemble, SP.A et Groen restent malgré les pertes, et selon les résultats actuels, la formation la plus forte, avec 33,3% des voix. Les libéraux, qui participent actuellement à la coalition sortante, se disent prêts à rempiler, à condition que leur candidat deviennent bourgmestre.

Le suspense est donc à son comble à Gand, qui attend impatiemment l’intégralité des résultats.