John Crombez reste président des socialistes flamands

L’Ostendais de 45 ans (photo), qui préside depuis juin 2015 le parti socialiste flamand, restera à la tête du SP.A. En dépit des résultats mitigés enregistrés par son parti aux élections communales et provinciales dans les villes du centre. Le bureau de parti des socialistes flamands a en effet demandé à Crombez ce lundi de préparer les élections fédérale, régionale et européenne de 2019.

Il y a quelques temps, John Crombez avait laissé entendre qu’il tirerait ses conclusions si le SP.A enregistrait de mauvais résultats au scrutin de ce dimanche. Le parti a perdu des voix en de nombreuses villes du centre de la Flandre (comme Hasselt), mais reste la première formation à Louvain et Vilvorde (Brabant flamand).

Le parti a réitéré son soutien à son président. Avant que le bureau de parti ne débute ce lundi, plusieurs personnalités du SP.A avaient en outre rejeté l’idée de son départ.

John Crombez restera donc président au moins jusqu’au triple scrutin de 2019. Son parti l’a en effet chargé de préparer les élections fédérale, régionale et européenne de mai prochain. "Je dois rester modeste, mais je n’ai pas le droit de fuir mes responsabilités", expliquait Crombez. Il reconnait que son parti a besoin de renouveau, et que dans les villes où une opération a été menée dans cette optique, les résultats sont meilleurs.

"Regardez le résultat fantastique effectué par Hans Bonte à Vilvorde. Le renouveau doit donc être poursuivi", explique Crombez. Les personnalités importantes du SP.A soutiennent leur président, tout en réclamant un renouveau.

Bert Anciaux déclarait notamment : "Nous devons réformer le parti en profondeur. C’est évident, parce que les résultats ne sont pas très positifs. Mais la modernisation doit être menée à bien avec John évidemment".