Provinces flamandes : CD&V ou N-VA restent dominants, mais perdent du terrain

Les résultats des élections provinciales de ce dimanche sont maintenant également connus. En province anversoise (photo), en Flandre orientale et en Brabant flamand le parti nationaliste de Bart De Wever reste en tête, mais voit Groen ou le parti d’extrême-droite Vlaams Belang gagner des voix. Dans le Limbourg et en Flandre occidentale, c’est le parti démocrate-chrétien qui conserve sa position de tête, avec un peu plus de 25% des voix.

En dépit d'un léger repli, la N-VA restera la première force au sein du conseil provincial anversois. Les nationalistes flamands ont réalisé dimanche un résultat de 32,9%, mais contre 35,9% il y a six ans. Ils bénéficient de 14 sièges.

Le CD&V reflue lui d'un point et demi de pourcentage, mais conserve sa deuxième place (15,5%) et 6 sièges. Le SP.A, troisième partenaire de coalition provinciale, chute lourdement de 12,8 à 8% et n’aura plus que 2 sièges.

Groen et le Vlaams Belang sont les grands gagnants du scrutin. Avec 14,4%, les écologistes deviennent la troisième et l’extrême-droite la quatrième force (14,2%) dans la province anversoise. Les écologistes l'ont emporté en nombre de voix, mais le Belang aura un siège en plus (soit 6) en raison d'une attribution favorable dans le district provincial de Turnhout.

Les libéraux font du surplace, avec 9% et 2 sièges, tandis que le PVDA progresse légèrement et conserve un siège, avec 4,5%.

Flandre orientale : la N-VA reste en tête avec 4,7 points en moins

La N-VA reste le premier parti au sein du conseil provincial de Flandre orientale (21,4%), mais les nationalistes ont perdu 4,7 points de pourcentage par rapport à 2012. Ils auront 8 sièges à la province. L'Open VLD est deuxième avec 18,3% (-1) et 7 sièges, suivi par le CD&V (18%) qui obtient également 7 sièges.

Le Vlaams Belang est le 4e parti avec 14,2%, en hausse de près de 5 points. Groen fait aussi mieux qu'en 2012 avec 14% (+5 points). Les socialistes du SP.A tombent de 12,7 à 9,6%. Le PVDA gagne légèrement.

James Arthur Photography

Brabant flamand: Groen est désormais devant le SP.A

La N-VA conserve sa place de premier parti, malgré une légère baisse, passant de 25,8 à 25,3% des voix. Le parti nationaliste aura 10 sièges. Les chrétiens-démocrates restent en deuxième position, malgré une chute de 19,5 à 17,6% (qui leur vaut 7 sièges), devant les libéraux qui baissent aussi légèrement à 15,4% (5 sièges).

Les écologistes de Groen font la bonne opération du week-end, dépassant le SP.A pour devenir la quatrième force politique du conseil provincial brabançon flamand avec 15,1%, soit une progression de plus de 5 points par rapport à 2012. Ils auront droit à 6 siège au conseil provincial.

Les socialistes chutent, eux, de 12,1 à 9%. La liste francophone UF perd aussi du terrain, passant de 6,7 à 5,4%. Elle aura 2 sièges.

Creative Commons Attribution 3.0 License

Limbourg: Le CD&V recule mais reste premier

Les chrétiens-démocrates flamands ont engrangé 25,2% des voix dans le Limbourg, restant ainsi la première force de la province, malgré un léger recul par rapport à 2012 où ils avaient fait 27,5%. Le CD&V pourra occuper 10 sièges.

La deuxième force est toujours la N-VA qui, tout comme le CD&V, perd du terrain, passant de 26,1 à 21,5%. Elle a droit à 7 sièges. Les socialistes arrivent, eux, en troisième position avec 15,4% des suffrages et 5 sièges. En 2012, ceux-ci s'étaient présentés en cartel avec Groen. Ensemble, ils avaient alors fait 20,1% des voix.

Ce dimanche, les Verts flamands ont convaincu 8,5% des électeurs limbourgeois. L'Open VLD conserve lui aussi sa 4e place, même s'il recule légèrement, de 14,1 à 12,7%. Le Vlaams Belang est le seul à progresser de façon significative, passant de 9,1 à 12,3%. Le PVDA n'a, lui, pas réussi à dépasser le seuil électoral.

Le Limbourg est la première province qui est parvenue à un accord de coalition. Les démocrates-chrétiens, les nationalistes et les libéraux s'associent pour former une majorité de 21 sièges sur 31. 

Flandre occidentale: le CD&V perd moins que la N-VA

Avec 25,8% des voix et 10 sièges, le CD&V reste le premier parti au sein du conseil provincial de Flandre occidentale devant la N-VA (19,5%) et 7 sièges. Les deux partis ont néanmoins engrangé des pertes (respectivement -1,8 et -5,8). Les gains sont pour Groen (+4,7) et le Vlaams Belang (+6,4) en particulier, qui devient le troisième parti à la province. Il pourra occuper 5 sièges.

Le Vlaams Belang a capté 14,1% des voix à la province contre 7,7% en 2012. L'Open VLD reste stable à 13,4%. Les socialistes flamands passent de 15,8% à 12,4%. Ces deux partis bénéficieront de 5 sièges chacun. Les écologistes pourront occuper 4 sièges en Flandre occidentale.