Gand : Vers la formation d'une grande coalition composée du cartel Groen/SP.A, de l'Open VLD et du CD&V

Le cartel Groen/SP.A, l'Open VLD et le CD&V ont entamé des discussions en vue de former une nouvelle majorité à Gand. L’information annoncée par la VRT a été confirmée. Les quatre formations ont eu "un entretien constructif" et se sont accordées sur une méthode de travail qui doit mener à "un projet positif pour Gand".

Des discussions ont eu lieu au cours de la journée dans le plus grand secret avant cette annonce.

Le cartel progressiste SP.A/Groen est la plus grande formation de la ville mais la tête de liste Open VLD, Mathias De Clercq, est premier en voix de préférence. Le poste de bourgmestre reviendra donc soit à un écologiste, les Verts ayant obtenu deux fois plus d'élus que les socialistes, soit à un libéral.

Dans un communiqué de presse commun, Mathias De Clercq (Open VLD), Filip Watteuw (Groen), Mieke Van Hecke (CD&V) et Rudy Coddens (SP.A) ont demandé le "temps nécessaire" pour négocier "dans la sérénité".

La question du maïorat constitue une partie des discussions, ont indiqué par ailleurs MM. Watteuw et Coddens.

"Nous ne voulons pas que Gand se retrouve dans une impasse", a souligné le premier, candidat bourgmestre, tandis que le second indiquait vouloir enregistrer des "résultats communs" et parler du fond des politiques.

Face à cette grande coalition, l'opposition sera composée de la N-VA, du PVDA et du Vlaams Belang.