James Arthur Photography

Bart Tommelein n’est toujours pas certain d’être le prochain bourgmestre d’Ostende

Bart Tommelein  (Open VLD) n’est toujours pas parvenu à former une coalition à Ostende et ne peut pas s’afficher comme le futur bourgmestre même si c’est lui qui a obtenu le plus de voix de préférence. Le ministre flamand de l'Energie a besoin des Verts flamands de Groen pour obtenir une majorité mais la Stadslijst, la liste de la ville du bourgmestre sortant Johan Vande Lanotte (SP.A) est toujours liée à Groen. Or Tommelein, préfèrerait ne plus gérer la ville avec les socialistes.

L'Open VLD et Groen se sont retrouvés autour de la table ce jeudi matin afin de négocier la formation d'une coalition majoritaire à Ostende. Un dialogue constructif, ont laissé entendre les deux partis à la sortie de leur entrevue. Bart Tommelein (Open VLD) va à présent rédiger un texte avec ses préoccupations et reverra les Verts flamands la semaine prochaine.

La N-VA a décidé de rejoindre l'Open VLD et le CD&V afin de former une coalition dans la cité côtière. Il manque cependant deux sièges à ce "ménage à trois" pour constituer une majorité. Les trois partis disposent en effet de 19 sièges sur 41.  La Stadslijst et Groen ont de leur côté 16 sièges.  Le problème c’est que Groen ne veut pas faire partie de la même coalition que la N-VA.

La tête de liste locale pour l'Open VLD a donc rencontré Groen afin de voir dans quelle mesure il était possible de rallier à lui les écologistes. "Nous avons eu une bonne discussion avec Groen et je suis toujours convaincu qu'une coalition pour le renouveau peut être formée", a déclaré Bart Tommelein.

Ce dernier a par ailleurs répété qu'il préférait ne pas constituer de majorité avec les socialistes de Johan Vande Lanotte, le bourgmestre sortant d'Ostende, "les socialistes qui sont aux commandes de la ville depuis 24 ans sans interruption" a déclaré Bart Tommelein au JT de la VRT. La N-VA a également fermé la porte au parti socialiste flamand. 

Le patron de Groen Wouter De Vriendt n'exclut par contre rien et attend le deuxième rendez-vous. Il attend également l'initiative de John Crombez, le président du SP.A, que ce dernier a annoncé mercredi matin après le statu quo de Bart Tommelein dans la recherche d'une coalition.