Belga

"La VRT ne pourra plus demander de contributions financières à des partenaires extérieurs lors d'émissions de radio"

La VRT ne pourra plus demander de contribution financière aux organisations et partenaires externes ( musées, villes) pour des reportages ou interventions dans des émissions de radio. C’est ce qu’a déclaré le ministre flamand en charge des Médias Sven Gatz (Open VLD), ce jeudi, en Commission des médias. Il y a deux semaines certains journaux avaient laissé entendre que la VRT réalisait des émissions contre rétributions.

Plusieurs médias ont affirmé que la VRT demandait une contribution financière aux organisations et institutions culturelles intéressées par l'organisation dans leur enceinte d'émissions spéciales.

Le service public flamand a démenti, affirmant que les rédactions, et certainement celle en charge de l'information, travaillaient de manière indépendante. "Ce que nos radios font, c’est s’associer à des organisations dans le but de diffuser des émissions spéciales en direct. Cela coûte plus cher qu’une émission en studio, c’est pourquoi nous partageons les coûts supplémentaires avec les organisations intéressées." a estimé le porte-parole de la VRT.

Afin d’éviter toute confusion et erreur de perception, la VRT ne pourra plus demander de contributions et des interventions dans des programmes comme par exemple "Start je dag"  (Commence ta journée) sur Radio 2 dans lequel des partenariats ont été conclus pour la diffusion d’un évènement.

"La VRT ne pourra plus demander de contributions financières à des partenaires extérieurs pour un certain type de collaboration, en particulier pour des contributions dans les programmes radio", a déclaré le ministre flamand en charge des Médias Sven Gatz (Open VLD) à la commission des médias.

Cela signifie que ce type de collaboration pourra encore se faire, mais alors sans participation financière du partenaire pour les coûts supplémentaires. 

La VRT rendra également compte de manière plus détaillée de la coopération avec ses partenaires dans son rapport annuel.