L’artiste Wim Delvoye risque une amende de 600.000 euros pour infractions

L’artiste de 53 ans (photo) qui vit et travaille à Gand risque une amende de 300.000 euros pour plusieurs infractions urbanistiques et environnementales dans son domaine de Melle. La même somme a été requise jeudi, devant la cour d'appel de Gand, à l'encontre de sa société. En première instance, Delvoye avait été acquitté.

L'artiste plasticien qui s’est fait connaître en 2000 par son installation "Cloaca" désirait remettre le château De Bueren à Melle dans son état original et le développer en parc de sculptures, mais les permis n'étaient pas en ordre.

Wim Delvoye et sa société sont poursuivis pour avoir, entre 2008 et 2011, notamment fait construire un plateau en béton à proximité du château. Il avait été blanchi sur toute la ligne en première instance, mais le parquet et l'Agence flamande de la nature et des forêts sont allés en appel.

Selon le ministère public, Wim Delvoye savait très bien qu'il n'était pas autorisé à réaliser ces travaux et où il devait obtenir son permis. "Son comportement est hallucinant d'égoïsme et d'agressivité."

Vu ses bénéfices annuels allant de 61.800 à 477.200 euros, requérir une amende de 1.000 euros n'a pas de sens, selon le procureur. "Il nous rirait au nez." C’est donc un total de 600.000 euros qui est réclamé. L'artiste flamand connaître le verdict le 25 octobre.

belga