Le couple royal s’envole pour une visite d’Etat de trois jours au Portugal

Le roi Philippe et la reine Mathilde s'envoleront ce lundi matin de l'aéroport militaire de Melsbroek en direction du Portugal où ils effectueront une visite d'Etat de trois jours. Ils seront accompagnés du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) et du secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V). Les cinq ministres-présidents seront également du voyage: pour la Flandre, Geert Bourgeois (N-VA), pour la Wallonie, Willy Borsus (MR),  pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy De motte (PS), pour la Région bruxelloise, Rudi Vervoort (PS) et pour la Communauté germanophone, Olivier Paasch(ProDG). Des entrepreneurs accompagneront aussi le souverain. La délégation belge comptera plus de 170 personnes.

La visite d'Etat durera trois jours, deux dans la capitale Lisbonne et un à Porto, la grande ville du nord du pays.

Le roi Philippe s'entretiendra officiellement avec le président du Portugal Marcelo Rebelo de Sousa, le Premier ministre Antonio Costa et le président de l'Assemblée Ferro Rodrigues. Dans la capitale, le souverain rendra hommage aux soldats portugais qui se sont engagés pendant la Première Guerre mondiale lors d'un dépôt de gerbe au monument aux morts de la Grande Guerre. En effet, des centaines d'entre eux perdirent la vie et des milliers furent capturés en Belgique, notamment lors de la bataille de la Lys (quatrième bataille d'Ypres).

Le dîner d'Etat, ce lundi, et un concert donné par l'ensemble belge Huelgas, mardi, ponctueront les soirées.

Le mercredi, Philippe et Mathilde se rendront à Porto où ils visiteront le musée d'art contemporain Serralves et clôtureront notamment un séminaire consacré aux "sciences de la mer pour une économie bleue durable."

Les relations diplomatiques avec le Portugal sont excellentes, indique-t-on aux Affaires étrangères. Dans ce contexte, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, la Belgique a demandé un statut d'observateur auprès de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP). L'objectif est de se faire le porte-voix de ses neuf pays membres au sein du Conseil de sécurité. Didier Reynders aura d'ailleurs un entretien avec son homologue portugais Augosto Santos Silva.

Une importante délégation d'affaires accompagnera également le Roi. La visite d'Etat sera l'occasion d'introduire des entreprises belges sur le marché portugais. La valeur des exportations belges vers le Portugal en 2017 s'élevait à 2,1 milliards d'euros, faisant de la Belgique le 6e plus grand exportateur vers le Portugal. Dans l'autre sens, la valeur des exportations portugaises vers la Belgique s'élevait à 1,2 milliard d'euros en 2017, faisant du Portugal le 7e plus grand exportateur européen vers la Belgique.

Dans ce contexte, le Roi rencontrera mardi plusieurs entrepreneurs sociaux belges et portugais à Lisbonne. Les agences régionales de commerce et d'investissement organiseront de nombreuses activités allant de l'économie circulaire aux startups numériques, dont 9 wallonnes, en passant par les technologies de construction.

Au total, la signature de 18 accords commerciaux, culturels ou académiques est prévue.