Le SP.A forme une coalition à Vilvorde, sans le partenaire de cartel Groen

Le bourgmestre sortant de Vilvorde (Brabant flamand), Hans Bonte (SP.A, photo), est parvenu à un accord de majorité avec les libéraux d’Open VLD et les démocrates-chrétiens du CD&V. Les écologistes, qui s’étaient pourtant présentés en cartel avec les socialistes flamands aux communales, se voient évincés et n’obtiennent pas de poste d’échevin. Groen "se concerte sur la position à adopter" indique le parti.

Le SP.A du bourgmestre Hans Bonte s’est présenté aux élections communales du 14 octobre à Vilvorde en cartel avec Groen et a ainsi obtenu une large victoire. Soit 31,8% des voix (+7 points de pourcentage par rapport aux communales de 2012), contre 20,8% (+4,9) pour Open VLD et 12,8% pour le CD&V. Les nationalistes de la N-VA perdaient des voix (-3,6) pour atteindre un total de 12,4%.

SP.A-Groen (13 sièges), l'Open VLD (8 sièges) et le CD&V (5 sièges) disposent ensemble de 26 sièges sur 35. Dans la nuit de dimanche à lundi, les socialistes, les libéraux et les chrétiens-démocrates ont conclu un pacte de majorité.

Selon les termes de l'accord, Hans Bonte conserve son poste de bourgmestre. Le parti socialiste a par ailleurs décroché 3 échevinats, tout comme l'Open VLD, tandis qu'un échevin sera issu des rangs du CD&V. Aucun poste d’échevin n’a été attribué à Groen. Dans un communiqué, les écologistes flamands ont regretté leur absence du conseil communal.

Bonte compare Groen à un coucou

Interrogé dimanche midi dans l’émission "De Zevende Dag" de la VRT, Hans Bonte déclarait qu’à certains endroits les écologistes avaient adopté une "stratégie de coucous". Selon le bourgmestre de Vilvorde, Groen profiterait de cartels avec le SP.A, au détriment des socialistes. Il en voulait pour exemple la situation à Gand, où le SP.A est devenu le plus petit partenaire du cartel.

A Vilvorde, cela n’a pas été le cas lors des communale de 2012. Groen avait obtenu 3 sièges et le SP.A 10 au conseil communal.

Interrogée ce lundi matin dans l'émission "De Ochtend" sur Radio 1 (VRT), la présidente des verts, Meyrem Almaci, s’est dit très déçue par l’accord conclu sans Groen à Vilvorde. Elle a pointé le manque de collégialité de Hans Bonte et le fait que celui-ci "se trompe d'ennemi".

"Cette manière de travailler n’a encore jamais été vue au niveau local. C’est choquant. Nous nous sommes présenté en cartel aux électeurs et avons obtenu un bon résultat. C’est très peu collégial de leurs dire maintenant : "Tout est pour moi et c’est dommage, mais vous n’avez pas de place dans le beateau "

"Espérons que ce n'est pas la manière de travailler des socialistes", a encore déclaré Meyrem Almaci (photo), qui espère que le SP.A reviendra sur sa décision.