Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.

La Belgique dégage une aide supplémentaire pour le Yémen

Le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo a dégagé 5,5 millions d'euros supplémentaires pour l'aide humanitaire au Yémen. Il répondant ainsi à l'appel lancé par le secrétaire général adjoint de l'Onu pour les affaires humanitaires, Mark Lowcock, qui estime que "la situation humanitaire au Yémen est la pire au monde".

Les fonds supplémentaires belges seront octroyés à l'Unicef et au Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR). Depuis le début de la guerre civile au Yémen il y a quatre ans, la Belgique a débloqué plus de 25 millions d'euros pour l'aide humanitaire. Selon l'ONU, cette guerre a déjà coûté la vie à plus de 28.000 personnes et des millions d'autres se sont jetées sur les routes de l'exil.

"La situation humanitaire au Yémen est la pire au monde: 75 % de la population - soit 22 millions de personnes - a besoin d'une aide et de protection, dont 8,4 millions sont en situation d'insécurité alimentaire grave et dépendent d'un apport en nourriture urgent", a pointé Mark Lowcock.

"Si la tendance actuelle devait se poursuivre, jusqu'à 14 millions de personnes pourraient être en situation de 'pré-famine' dans les mois à venir", a ajouté le secrétaire général adjoint de l’Onu. Le ministre fédéral Alexander De Croo a réitéré son appel aux Régions, les enjoignant de "ne plus nourrir ce conflit avec des armes" alors que l'Arabie saoudite, l'un des bons clients de la FN Herstal, est à la tête de la coalition contre les rebelles.

"Tant que nous continuerons à alimenter ce conflit avec des armes, le désastre humanitaire ne s'arrêtera pas. Il revient à chaque autorité, à son niveau, de prendre les mesures adéquates", a déclaré Alexandre De Croo.

Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.
AFP or licensors