La province du Brabant flamand aura une coalition suédoise

La N-VA, le CD&V et l'Open VLD se sont mis d’accord ce jeudi matin pour gouverner ensemble la province du Brabant flamand durant les six années à venir. C’est ce qu’annonçait le Secrétaire d’Etat Theo Francken via Twitter. C'est la première fois que les nationalistes flamands grimpent dans la majorité brabançonne depuis la création de la province en 1995. Cela signifie que les socialistes et les écologistes flamands ne feront plus partie de la coalition provinciale.

Entre 1995 et 2012, la députation permanente du Brabant flamand avait été exercée de manière ininterrompue par une coalition formée par le CD&V, le SP.A et l'Open VLD. En 2012, les écologistes de Groen avaient également rejoint le navire.

Dix jours après le scrutin du 14 octobre, un accord de coalition vient de tomber. Celle-ci rassemblera la N-VA (10 sièges), le CD&V (7) et l'Open VLD (5), ce qui offrira à cette suédoise brabançonne une majorité de 22 sièges sur 36.

Groen, malgré sa belle progression de 5,5 points de pourcentage pour atteindre 15,1% des voix et 6 sièges, quitte donc l'exécutif provincial. Le SP.A a obtenu 9% de voix, soit un recul de 3,1 points de pourcentage. Ce qui lui vaut 3 sièges au conseil communal.