De plus en plus de Flamands optent pour la crémation plutôt que l’enterrement

Les Flamands sont de plus en plus nombreux à opter pour la crémation plutôt que l’enterrement. Ces dix dernières années, le nombre de crémation est ainsi passé de 55% à 70% au nord du pays. Plusieurs facteurs semblent entrer en compte dans ce choix.

"La crémation est plus propre et plus écologique", explique le directeur du crématorium de Courtrai, Jan Sabbe. "Par ailleurs, la méthode est également plus économique. Il ne faut pas prévoir de coûts pour la dalle funéraire. Enfin, la sécularisation joue également un rôle", poursuit-il. "Les gens cherchent davantage un moyen non classique et non religieux".

D’après Jan Sabbe, plus de 8 personnes sur 10 opteront bientôt pour la crémation en Flandre. "Les 15% restants sont des personnes qui tiennent absolument à être enterrés, et qui ont par exemple des caveaux familiaux. Les membres de la communauté musulmane ne choisissent pas non plus de se