Pourquoi coupe-t-on tant d'arbres le long des autoroutes en Flandre ?

La semaine prochaine, l’Agence flamande des routes et du trafic routier (Het Agentschap Wegen en Verkeer, AWV) va reprendre sa campagne d’abattage d’arbres le long des autoroutes. Selon l’Agence, cela améliore non seulement la sécurité routière mais aussi la biodiversité. Un avis que ne partagent pas les écologistes flamands de Groen qui estiment que cette coupe est trop massive. Groen a lancé une pétition.

La saison des élagages va reprendre la semaine prochaine notamment pour éviter que de vieux arbres ne tombent sur la chaussée, lors d’intempéries. Une opération d'envergure qui se déroule principalement en hiver. Het Agentschap Wegen en Verkeer va procéder à une coupe de toute la végétation sur une largeur de 200 m, à 10 cm du sol, à la fois sur les côtés de la chaussée et sur les bermes centrales.

D’après Veva Daniëls de l’Agence, c’est une bonne chose pour la sécurité routière mais aussi pour la biodiversité. "Cette coupe peut paraître drastique mais après quelques mois seulement de nouvelles pousses apparaissent sur les souches", explique Veva Daniëls.

De leur côté, les écologistes flamands de Groen estiment cette manière de procéder trop brutale et trop massive. "l y a peut-être des raisons de sécurité, mais ces dernières années, nous avons vu de plus en plus de végétation disparaître le long des autoroutes, jusqu'à 500 hectares au cours des trois dernières années", déclare Bart Caron, parlementaire flamand de Groen. "Nous n'acceptons plus cela".

C’est la raison pour laquelle les écologistes flamands ont lancé une pétition exigeant une gestion plus équilibrée de l'environnement. Cette pétition a déjà recueilli 7 200 signatures.