La majorité se déchire sur la nomination de Steven Vanackere au comité de direction de la Banque nationale

L'Open VLD et la N-VA ont remis vendredi en question la nomination de l'ex-ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) au comité de direction de la Banque nationale.

S'il est exact que l'actuel ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a présenté le nom de M. Vanackere, il s'agissait là d'une formalité qui suivait le choix de ce dernier par le CD&V, a expliqué le vice-Premier ministre N-VA Jan Jambon à l'agence Belga. "La nomination de Vanackere n'est donc pas en soi un arbitrage du gouvernement", affirme-t-il.

Le vice-Premier ministre Open VLD Alexander De Croo est sur la même longueur d'onde, mais lui n'exonère pas M. Van Overtveldt. "La polémique sur la nomination de Steven Vanackere est justifiée", a-t-il écrit sur Twitter. "L'absence de femme (au comité de direction de la BNB) n'est pas une bonne chose. Cela n'a d'ailleurs pas été discuté au sein du gouvernement. C'est un pur choix du CD&V et du ministre des Finances", ajoute-t-il.

Le départ de Marcia De Wachter du comité de direction de la BNB, où elle était la seule femme sur sept membres, ajouté à la prochaine retraite du gouverneur Jan Smets - tous deux étiquetés CD&V - offrait deux possibilités de remplacement au 1er janvier prochain.

Ces deux sièges devaient revenir au CD&V et à la N-VA, mais cette dernière a renoncé à présenter un candidat, vu la décision de réduire le nombre de sièges de 7 à 6 au nom de la bonne gouvernance.

Le CD&V a alors avancé le nom de M. Vanackere, que Johan Van Overtveldt a relayé. L'absence de femmes au prochain comité de direction de la BNB a depuis été largement dénoncée. Le rôle présumé de l'ancien ministre des Finances dans la gestion des avoirs libyens gelés a également été pointé du doigt.

La nomination formelle devrait encore passer au gouvernement, ce qui était présenté mercredi encore comme une formalité à réaliser avant le 1er janvier. M. De Croo demande désormais qu'elle soit débattue au gouvernement.

De son côté, Groen (opposition) a annoncé déposer une interpellation à la Chambre, en espérant qu'une femme sera nommée au comité de direction de la BNB.