Rassemblement pour le climat devant le Parlement européen à Bruxelles

Des centaines de manifestants issus de différentes ONG et initiatives citoyennes se sont réunis samedi devant le Parlement européen pour exiger des mesures fortes afin de limiter le réchauffement climatique. Il s'agissait de la dernière de leur protestation mensuelle, avant une grande marche nationale intitulée "Claim The Climate", prévue le 2 décembre à Bruxelles. Plusieurs intervenants ont souligné l'importance de limiter le réchauffement à 1,5°C maximum.

Les discours ont été ouverts par Bo, 13 ans, qui a posé ses questions sur les conséquences du réchauffement climatique à Jean-Pascal Van Ypersele, ancien vice-président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec).

"Les gens ont toujours le choix: soit causer toujours plus de pollution, soit changer et se diriger le plus rapidement possible vers des émissions nulles (de gaz à effet de serre, ndlr). Beaucoup peut encore être fait comme manger moins de viande, limiter le trafic aérien ou mettre la pression sur les industries qui ne se préoccupent pas du bien-être de la planète", a déclaré M. Van Ypersele.

Avec les mobilisations pour le climat et la grande marche du 2 décembre, les manifestants veulent rappeler à la Belgique et à l'Europe qu'elles doivent renforcer et surtout se conformer à leurs engagements climatiques.

Le 3 décembre débutera la 24e Conférence des Parties sur le réchauffement climatique (COP24) à Katowice, en Pologne. Les manifestants espèrent que la gravité du réchauffement climatique s'imposera aux participants.