Un député N-VA demande que la Belgique offre l‘asile à la Pakistanaise Asia Bibi

"Tant Asia Bibi que son mari doivent être protégés. La Belgique peut leur offrir l’asile. Ce ne serait pas la première fois que le gouvernement agirait de la sorte". C'est ce qu’a déclaré le député Peter Luykx (N-VA) ce dimanche.

Depuis plusieurs jours, des manifestations ont lieu au Pakistan contre la libération d'Asia Bibi, une chrétienne condamnée à mort depuis 2010. Bibi a été condamné à mort pour blasphème lors d'une dispute avec des femmes musulmanes travaillant dans une ferme. Le gouvernement pakistanais a signé un accord avec le parti islamiste radical Tehreek-i-Labaik (TLP) pour mettre fin aux manifestations. Il s'y est notamment engagé à lancer une procédure visant à interdire à Bibi de quitter le territoire et à ne pas bloquer une requête en révision du jugement d'acquittement initiée par un religieux. Bien que libérée par la justice, elle reste donc incarcérée. Le sujet du blasphème est explosif au Pakistan et le cas d'Asia Bibi si extrême que sa famille juge hors de question de rester au Pakistan si elle est libérée.

Peter Luykx estime que le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) devrait réagir. "La Chambre a adopté ma résolution en 2017 appelant le gouvernement à accorder une attention particulière aux minorités religieuses expulsées de leur pays par des groupes extrémistes. Dans ce cas également, le gouvernement doit condamner fermement la violence contre la minorité chrétienne au Pakistan ", ajoute-t-il.

La Belgique pourrait offrir l'asile à Bibi et à son mari. "Ce ne serait pas la première fois que le gouvernement prendrait une telle mesure. Le Secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Theo Francken (N-VA) a déjà délivré des visas humanitaires aux chrétiens en Syrie.
 

Le mari d'Asia Bibi demande l'asile pour sa famille

Le mari d'Asia Bibi réclame l'asile pour sa famille aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou au Canada alors que le sort de la Pakistanaise, acquittée cette semaine après avoir été condamnée à mort pour blasphème, demeure très incertain dans son pays.
"Je demande au président Donald Trump de nous aider à partir. Après cela, je demande à la Première ministre britannique (Theresa May) de faire de son mieux pour nous aider", a déclaré Ashiq Masih dans un message vidéo vu par l'AFP. Le mari d'Asia Bibi a également sollicité l'"aide" du Premier ministre canadien Justin Trudeau.

"La famille demande l'asile aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et au Canada", a déclaré à l'AFP Wilson Chowdhry, le président de l'association des chrétiens pakistanais de Grande-Bretagne, qui aide Asia Bibi et sa famille depuis des années.

"Ces pays ont les plus grandes communautés de chrétiens pakistanais" et l'on y parle l'anglais, une langue qu'apprennent les filles d'Asia Bibi, mais qu'elle-même et son mari ne parlent pas, a-t-il expliqué.

 

Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.