En 3 ans, une agence bancaire sur cinq a été fermée

Entre 2015 et 2018, le nombre d'agences bancaires en Belgique est passé de 7.079 à 5.751. Cela représente une diminution de 18,7 %, selon les données récoltées par le quotidien Le Soir et guide-épargne.be, publiées ce lundi. A travers cette érosion, il s'avère que les agences bancaires deviennent un service de plus en plus élitiste.

Depuis l'arrivée de la banque en ligne en 2003, la fréquentation des agences physiques, surtout pour les petites transactions du quotidien, a commencé à chuter, pour plus ou moins se stabiliser cette dernière année.

Récemment, environ une agence sur cinq a fermé ses portes au cours des trois dernières années. La baisse du nombre d'agences est plus sensible en Flandre (-19,9 %) qu'en Wallonie (-15,8 %). Il ressort que le secteur financier préfère conserver des agences dans les zones où la population est aisée et connectée.

En affinant les chiffres par commune, on se rend compte que la facilité d'accès aux agences dépend surtout de la santé financière de la zone où l’on habite. Alors qu'il y a une agence pour 1.305 habitants dans la riche commune anversoise de Schilde, il n'y en a qu'une pour 5.122 habitants à Dison.

Les conclusions tirées dévoilent des tendances qui ne bénéficient pas à l'ensemble de la population. Les chiffres sont une photographie instantanée qui ne tient pas compte des nouvelles fermetures programmées, dont les 62 annoncées le 25 octobre dernier par BNP Paribas Fortis, notamment, pour l'année 2019.

AP2009